AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Sophie Kawa ◘ Que fânent les auteurs de sa rancoeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Penses-tu que
Invité respirera encore longtemps ?

Invité

Profil





MessageSujet: Sophie Kawa ◘ Que fânent les auteurs de sa rancoeur Sam 9 Aoû 2014 - 11:57





Sophie

Kawa
« Les épines d'une rose sont à l'image des émotions; jamais elles ne tarissent mais rendent plus fort le coeur humain »
22 printemps ∞ Holders - Apprentie magicienne de l'eau ∞ Awashima Seri de K Project.
   Hétérosexuelle ∞ Botaniste
Défigurée, désarmée et haineuse envers ce visage qui est le sien, cette silhouette qui l’apparente un peu plus chaque jour à ce qu’elle n’aime plus. La beauté n’est que mirage et beaucoup plus éphémère qu’on ne le pense. Depuis toujours, la demoiselle se fait violence pour rester au maximum des performances. En effet, l’échec n’est guère une option pour elle et rigoureuse, elle fera des sacrifices, même si cela entraîne une certaine forme de souffrance afin de briller.

Sa confiance est difficile à obtenir mais si vous brisez ce pacte silencieux qu’elle a scellé avec vous, ne frôlez plus son chemin. Désormais, vous êtes « banni », exclu de sa vie et de son monde déjà bien étriqué. La rancune est un point non négociable de sa personnalité. C’est comme adopter un animal pour ensuite l’abandonner, le même sentiment naît dans le cœur de Sophie lorsque vous agissez de la sorte.

La première impression est toujours celle que l’on garde d’une personne et qui nous suit durant notre vie…observez et faites vos conclusions. Une fille froide de prime abord, quelque peu sauvage et en retrait, voilà comment définir votre première vision de miss Kawa. Mais se réduit-elle seulement à ces quelques points peu reluisants ? Parfois oui mais en creusant, on peut trouver quelque chose de plus avenant. Son regard peut glacer votre sang et la classer dans la catégorie des antipathique mais, si vous ne détournez point votre chemin, elle peut aussi se révéler une amie fidèle qui, même si la conversation n’est pas aisée, saura être là au moment opportun. Le contact avec les autres n’a jamais été une chose aisée et obtenir un brin d’attention de sa part est une denrée rare. Néanmoins, sous ses airs calculateurs et imperturbables, elle peut se révéler avenante et même faire preuve d’humour.

Aller vers les autres…certes, mais jusqu’à un certain point, une barrière se dresse au bout d’un moment et ce point est souvent celui de non-retour, infranchissable. Elle ne fait guère cas des choses matérielles, préférant celles immortelles à des simples babioles de passage dans notre vie. La seule chose qui arrive à la détendre reste la musique, qu’elle soit de divers horizons la rend encore plus douce à ses oreilles.

Son sang ne fait qu’un tour face à l’injustice qu’elle condamne mais elle reste paralysée à l’idée qu’il faille se défendre pour survivre, sortir de sa carapace et parfois même en arriver à des actes délictueux afin de protéger ceux qui le méritent. Il y a certaines personnes qui méritent une protection plus rapprochée et avec qui il faut éviter soigneusement des sujets…tendancieux. Cependant, elle veille toujours au grain. Son pêché mignon reste le chocolat et toutes les formes de sucreries que l’on peut trouver en supermarché, la gourmandise représente bien Sophie sauf qu’elle tâche d’évincer ce fait, quelque peu disgracieux.

      Biographie

Des personnes naissent, d'autres décèdent, ce schéma intemporel et immuable n'est autre que celui de la vie. On compte par millions les êtres qui se haïssent mais, comme pour tout, le contraire est visible et les parents de Sophie en sont la preuve vivante. Animés de ce feu qui luit dans peu de regard, les mots étaient souvent absents de leur bouche, remplacés par des murmures inaudibles, qu'eux seuls étaient capables de capter. Leur première merveille vint au monde un soir où les lumières s'étaient éteintes remplacées par une légère brise, rappelant la saison printanière Ils la chérissaient comme la prunelle de leurs yeux tandis qu'arriva, deux ans après, leur second enfant, un gaillard aux boucles claires qui respirait la joie et la bonne humeur, il fut prénommé Sven. Les quatre membres Kawa ne restaient que très peu au même endroit car leur père s'occupait de la promotion des biens d'une société spécialisée dans l'import/export de marchandises et était toujours en déplacement. Néanmoins, l'argent n'étant guère un souci du fait de ses commissions, il n'a pu se résoudre à laisser sa famille au bord du chemin qui fait donc partie du voyage.

Sophie se remémore avec nostalgie ces temps-là, lorsqu'avec Sven, ils découvraient de nouveaux lieux et exploraient de fond en comble l'intégralité des pièces de leur nouvelle demeure ou lorsqu'ils s'aventuraient dans l'armoire de leur mère, improvisant des défilés. Cette époque sonne comme un creux sans fin dans l'esprit de la blonde. Encore à l'école, le frère et la sœur n'auraient pu se douter du drame qui se déroulait. Ce qu'on leur avait caché...l'armoire fermée à double tour, renfermant ces fameux cachets. Alice, la mère des jeunes souffrait d'une pathologie la rendant violente, jalouse de tout un chacun...sa pire hantise ? Vieillir. Alors, apercevant quelques ridules barrant ses tempes, elle n'eut d'autre solution que de se saisir de la paire de ciseaux dont elle se servait pour broder et d'entailler celles-ci. Cet tendancieux spectacle fut découvert par Sven, âgé alors d'une dizaine d'années. Egal à lui-même, il revint vers sa sœur, comme si de rien n'était mais s'empressa de trouver du secours auprès des voisins. Son visage ne saignait plus. Les entailles qu'elle s'était infligée, rougies par l'afflux de sang, semblaient irréelles. Sophie ne put contempler ce spectacle plus longtemps qu'elle remarquait les médicaments, saccagés sur le sol. Dès lors, les choses ne furent plus comme avant. Sa mère se fit distante, très maternelle envers Sven mais dédaignant sa fille. La raison ? Sa malédiction, cette maladie qui la ronge de l'intérieur...voir Sophie si jeune, si fraîche, sans aucune marque du temps, elle ne peut le supporter quand les années creusent son propre visage. Alors, elle n'eut de cesse de lui rappeler qu'elle ne resterait guère ainsi bien longtemps, que si ses relations étaient maigres c'était peut-être du fait de sa...laideur. Tout cela peut sembler absurde mais peu à peu, l'adolescente se sentit mal à l'aise comme rendue coupable des maux de sa génitrice. C'est à peu près au même moment qu'apparurent ces « dons » qu'elle ne contrôle toujours pas, après quelques mots incendiaires prononcés par Alice. En parler ? Pour quel motif ? Posséder une chose que sa mère convoiterait à nouveau, déjà qu'elle lorgnait un peu trop sur son visage juvénile, il ne faudrait point lui donner des idées. Mais seule détentrice de ces dons, ne seraient-ils pas le vestige d'une rencontre entre sa mère et cet individu dont elle se souvient à peine qui lui avait affirmé que les piqûres octroyées n'étaient qu'un test préventif en cas d'infection ?

Un énième déplacement fut entreprit, cette fois, guère pour le profit de son père mais pour le salut de sa mère. Cette dernière devenait de plus en plus menaçante et il fallait agir. Leur  père décida d'un éloignement, de la « placer » dans un établissement spécialisé dans sa névrose avant qu'elle ne touche à sa progéniture. Dès lors, son nom est banni de la maison mais leurs déplacements ne seraient plus.

Sophie, presque sortie de l'adolescence à cette période, est devenue à peu de choses près un être sociable et doué de compassion. Comme à chaque fois, la routine habituelle s'installe, il faut se présenter, passer inaperçu et se mêler à une foule déjà bien compacte d'étudiants. Trouver sa place, en est-elle seulement capable ? Peut-être avec lui les choses allaient être différentes, ce garçon qui, pour la première fois, ne l'a pas prise pour l'étrangère qu'elle est mais pour une dame à part entière. Les prémisses d'une véritable « relation » s'installait mais comme à chaque fois, un incident allait survenir. Le décès de Sven n'arrangea rien au caractère de la donzelle qui se terra dans un mutisme profond, s'éloignant peu à peu et refusant de franchir ce cap que beaucoup de franchissent à son âge. Ils devaient se retrouver pour boire un café et, au lieu de cela, elle retrouva sa camionnette brisée en un amas compact d'où les secours sortirent son corps meurtri. Les plus gros sanglots de Sophie furent pour lui. Sans Sven, elle n'avait pas le droit d'être heureuse, elle s'interdisait de sortir par peur de revoir son fantôme la sommer d'arriver plus tôt, pour l'aider.

Elle se tourna donc vers quelque chose qui ne la décevrait pas et qui mourait rarement, la flore. Riche en histoire et douée d'une résistance hors pair face aux aléas de la vie, ces pousses vertueuses lui conféraient un semblant d'équilibre de part leur étude, c'est ce qui la conduisit à mener des études de botaniste. D'ailleurs, pour se faire un peu d'argent, elle aidait parfois le soir des scientifiques s'intéressant à la verdure de Terraria, dans un ancien entrepôt qu'ils avaient remis en état avec les économies, cela ferait un bon sujet pour son mémoire de fin d'études. Un soir où elle était restée tard, des bruits sourds se firent entendre à l'extérieur, comme une bagarre. Le plus étrange fut qu'il lui sembla reconnaître une voix...celle de Jack. Médusée, elle sortit, pensant à des divagations de sa part. La scène à laquelle elle assista glaça son sang mais elle se ressaisit, les dents pointues, le sang dégoulinant par endroit ce ne pouvait être qu'un vampire...un séduisant vampire, mais un monstre qui tentait d'ôter la vie à son...ami. Les circonstances l'importaient peu, elle devait en venir aux mains même si cette pensée la révulsa. Les canalisations coulaient non loin et une flaque d'eau se créait à proximité. Sophie forma un pic de glace au contact de l'eau stagnante et se jeta sur le démon qui attentait à la vie de Jack, elle frappa fort, très fort jusqu'à ce que la chose daigne le lâcher pour se replier, pansant ses blessures. Elle hurla à l'aide tout en apposant les paumes de ses mains sur les blessures, bien trop importantes de Jack. Alertés, son maître de stage accourut, ils relevèrent le blessé leurs deux carrures tout en prévenant les secours.

Les choses n'auraient pas dû en rester là, d'autant qu'à l'hôpital, on la prévint du traumatisme engendré et de la perte de mémoire de Jack, elle s'est souvent postée derrière la fenêtre de sa chambre, cherchant un regard connu...en vain. Elle s'en veut, comme pour sa mère, il fut trop tard, le même schéma se répète, indéfiniment. Alors, en secret, elle veille dans l'ombre, guettant le retour de ce « monstre » toujours en liberté. Aujourd'hui, ses études sont finies depuis peu et elle travaille comme botaniste, trompant sa rancoeur dans le boulot. Ses dons ? Ils lui furent utiles c'est pourquoi elle est bien décidée à les améliorer...juste au cas où.

       
Pouvoirs & Armes


   Manipulation de l'eau sous forme gelée ∞ Apprentie magicienne de l'eau, il aurait été un comble qu'elle ne possède point un don en conséquence. Même si ses pouvoirs sont encore en cours de perfection puisqu'elle n'est pas une magicienne confirmée, ce don lui permet de contrôler l'élément liquide une fois gelé. Pour qu'elle puisse s'en servir, il faut qu'à proximité de la demoiselle se trouve une source d'eau qu'elle pourra éventuellement geler afin de la contrôler. A ce jour, les seules choses qu'elle est capable de réaliser sont les suivantes : matérialiser quelques pics de glace à partir d'eau qu'elle peut envoyer sur un rayon de quelques mètres ou encore emprisonner les pieds de ses ennemis dans de la glace.

   Soin ∞ Le souffle de Sophie se transforme en brume qui peut soigner les petites blessures comme des égratignures, une coupure ou même un bleu assez rapidement. Néanmoins, ce pouvoir a ses limites car si elle s'aventure à soigner des blessures qui ne sont plus bénignes mais qui demandent d'ordinaire un suivi médical, elle s'expose à une dégénérescence de sa mémoire sur le long terme, chose qu'elle ignore.

   Fanaison ∞ Lorsqu'elle touche de ses mains un individu, en se concentrant, la jeune femme est capable de désintégrer temporairement le "corps" d'un individu sous forme de pétales de rose. Cela n'a aucune incidence sur la personne touchée si ce n'est de l'immobiliser durant un temps défini, de façon invisible. En effet, le corps de l'individu s'immobilise et n'est plus visible, on ne voit seulement de lui qu'un flot de pétales de rose. Ce don a plutôt une vocation protectrice puisqu'il permet une forme de camouflage.
Afin d'illustrer le don (ici).

   
Il s'éveillera

   Si vous désirez un pouvoir supplémentaire accordé par le staff, veuillez simplement effacer l'une de ces trois propositions : J'aime ce qui est SpécialLe Physique est le plus importantJe crois au Psychisme.

VÉRITÉ ∞
Don permettant de savoir si quelqu'un dit la vérité ou non. Possibilité de faire dire la vérité.

   
Écran magique

   ()

   
Code:
[b]Awashima Seri[/b] de [i]K Project[/i] est Sophie Kawa.
     




Dernière édition par Sophie Kawa le Sam 9 Aoû 2014 - 18:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Penses-tu que
Troll de Licorne respirera encore longtemps ?



Profil

MESSAGES : 463
RUNES : -1

INSCRIT(E) DEPUIS LE : 08/01/2014
JE SUIS UN(E) : PNJ
MON ÂGE : xx




MessageSujet: Re: Sophie Kawa ◘ Que fânent les auteurs de sa rancoeur Sam 9 Aoû 2014 - 21:23


FÉLICITATIONS ☠
Eh bien bravo, tu as su te montrer patiente sur les quelques petites remarques faites et corriger avec brio, toi j't'aime déjà *^*
Bref, bienvenue parmi nous, amuse toi bien !

Maintenant que tu es officiellement entré dans le monde de Breath, il te faut remplir quelques paperasses administratives mais facultatives. Toutefois, vaut mieux les remplir quand même. Je te propose donc remplir ton profil et le tenir à jour suivant l'évolution de ton personnage et tout le tralala.

Ensuite, je t'invite à venir créer ton topic de rps et ton relationnel. Et aussi venir chercher ton portable et faire une demande pour créer ton blog ! Tu peux aussi t'inscrire sur des réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter o/. Bon rp parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sophie Kawa ◘ Que fânent les auteurs de sa rancoeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» Les relations de Sophie Atlan
» Sophie Carrel [Pouffy]
» bravo Sophie!!
» Il était une fois Sophie la girafe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breath ! :: I'm alive :: You are (not) alone. :: Fiches invalides-