AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Elma ☨ Even the strongest are not immortal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Penses-tu que
Invité respirera encore longtemps ?

Invité

Profil





MessageSujet: Elma ☨ Even the strongest are not immortal Mar 2 Sep 2014 - 21:19





Elma A.



Nordström
« Tenir, jusqu'à ce soir
Tenir, jusqu'à demain
Tenir sans savoir
Pourquoi je tiens »
21 ans ∞ Hôte de la déesse Hel ∞ Biélorussie de Hetalia.
Bisexuelle à tendance hétéro ∞ STF (Sans Travail Fixe) & Tueuse de vampires à mi-temps
RAPPORT DE PSYCHOLOGIE DU SUJET 00112 ; du nom civil AGELA FRǾROSEN :
 

Elle est une. Elle est deux.

Elma parle souvent seule -non, elle parle souvent -trop- point. Hel n'est bavarde que dans le privé de la tête de son hôte, surtout pour les conseils et les sermons -et elle est sacrément douée pour les sermons interminables dignes de vrais parents. En dehors de cela, elle est si taciturne qu'il est difficile de lui arracher plus de quelques mots.... C'est qu'on apprend pas à se sociabiliser avec des morts comme seuls voisins. Elma aime dramatiser, faire des scènes, se mettre en avant. Elma est une comédienne née, menteuse compulsive et arnaqueuse professionnelle. Elle s'invente des vies, des identités, des drames. Elle arnaque, elle ne peut pas s'empêcher de mentir tout le temps, pour s'amuser ou juste comme ça, pour inventer une elle plus trépidante, plus parfaite, plus intéressante... ou même une vie plus normale. Une qu'elle n'a jamais connu. Hel est énigmatique, glaciale et discrète, comme l'ombre sinistre. Mais Hel est juste. Hel est honnête, bien que manieuse des fils de sa marionnette humaine... Oui, manipulatrice, mais honnête, à sa façon... Un vrai paradoxe.

Elma est une boule d'énergie en constante retenue ; un électron qui ne supporte pas d'être cloîtré. Son instabilité est aussi bien physique que psychique, et elle agit au fil de ses émotions et instincts exacerbés, capable de passer des larmes aux rires en un instant. Ses crises de nerfs sont un peu trop fréquentes. A croire que vivre avec un dieu dans sa tête est le meilleur moyen de faire disjoncter quelqu'un. Hel est pourtant la plus à même d'en venir aux extrêmes et de tâcher de rouge les mains de son hôte. Aussi imprévisibles l'une que l'autre, mais Hel l'est d'une manière bien plus dangereuse. Bien plus terrible. Elles sont aussi impatientes l'une que l'autre. Hel ne le montre pas. Hel savoure chaque instant passé à la lumière des vivants. Elle savoure, autant qu'elle exècre, autant qu'elle maudit, autant qu'elle hait. Elle ne saurait dire si cela la tue ou la rend vivante...

Elma jette ses jouets cassés. Hel voudrait les réparer. Hel déteste que les choses lui échappent, et compte bien remédier à sa déchéance comme aux mauvaises manies de son hôte. C'est qu'elle était habituée à tout contrôler dans son monde, la grande reine déchue. Elma ne cherche pas à avancer à contre-courant. Elle ne cherche pas même à avancer par elle-même. Pourquoi s'embêter alors qu'elle est guidée par l'incroyable intelligence de Hel ? Sa paresse importe peu, alors. Il lui suffit de suivre ce que dit Hel pour s'en sortir. Hel à toujours raison -ou c'est ce qu'elle pense. Et Elma préfère la voie de la facilité ; les efforts, très peu pour elle... Le sale boulot, elle le laisse à celle des deux qui dit ne rien redouter. Hel est protectrice et terriblement possessive. Elle semble prendre un malin plaisir à briser toutes les relations qu'Elma se construit tant bien que mal -parce qu'elle est seule à savoir ce qui est bon pour elle. Méfiante et trop souvent trahie ; elle ne laissera pas son hôte vivre les même désillusions. Même si cela doit lui faire perdre tous ses boulots et amants successifs -bien que ce soit aussi à cause d'Elma qui reporte sa fureur constante de ne pas être libre sur tout ce qui à une enveloppe charnelle tangible. Parce qu'il est difficile de se frapper soi-même. Alors parfois, elle perd le contrôle. La prudence, la retenue, tout disparaît dans un océan de rouge destructeur... Et elle détruit tout, avant que Hel n'ait eut le temps de le faire, de lui voler un nouveau morceau de SA vie. Elma a du mal à parler à la première personne, souvent elle se trompe avec un "nous" qui décrit parfaitement toute l'histoire de sa vie. "Nous" à la place de "je".... Hel est infaillible -ou c'est ce qu'elle croit. Elma est volage et sans attaches -partager sa vie à deux est déjà assez difficile comme ça, elle ne préfère pas tenter à plus. Elle n'oserait plus, du moins... les anciens échecs l'ont trop profondément marquée. L'amour est une foi qu'elle a perdue. Ou c'est ce dont elle tente de se convaincre. Car Hel est très exigeante, quasi impossible à satisfaire... et que les sentiments et autres liens émotionnels lui paraissent futiles et sans valeur... Ils sont des faiblesses. Et ça, elle ne peut se le permettre. Non, rien n'entravera sa vengeance. Ce qui se met en travers de son chemin se doit d'être annihilé, purement et simplement. Et puis Elma est une profiteuse, qui butine là ou ça l'arrange, quand ça l'arrange. Rester accrocher à la même plante n'est pas souvent avantageux, ni assez distrayant. Ne la dites pas fille facile, ou Hel pourrait se réveiller pour défendre l'honneur de son hôte -et vous ne voudriez pas que Hel s'éveille. Latente, elle est déjà dangereuse. Éveillée ? Éveillée, elle est la démone vengeresse qui ne connaîtra pas la paix tant que tous les profanateurs ne serviront pas de repas aux verres de terre. Éveillée, elle est la déesse tueuse de vampires. Elma est peut-être égoïste, instable, immature et indigne de confiance ; mais elle ne ferait pas de mal à une mouche -presque pas. Pas intentionnellement, en tout cas. Alors que Hel ne reculera devant rien pour parvenir à ses fins. Sa justice est impitoyable. Juste ne signifie pas miséricordieuse, loin de là. Ni même cruelle. Juste veut dire Juste, rien de plus, rien de moins. Elma se laisse facilement sombrer dans la dépendance. Que ce soit de la cigarette, de Hel... ou de tous et tout ce qu'elle côtoie trop longtemps. Elle est faible. Elle n'est pas Hel. Alors elle coure, éternelle vagabonde dénuée de toute attache autre que celle qui la retient prisonnière : Hel. Encore elle. Hel ne veut compter que sur elle même, par fierté, par indépendantisme. Juste parce qu'elle est Hel. Et qu'on ne peut jamais se fier qu'à soi même. Elma est bien plus influençable qu'elle ne se l'avoue. Elle est la poupée parfaite. Mais par fierté, elle s'imagine qu'elle a du poids dans ce jeu cruel ou elle a été placée de force. Elle n'a pas compris que, depuis le début, Hel la manipule totalement, se jouant de son besoin d'amour pour en faire le pion de ses desseins vengeurs. En fait si.... elle l'a compris, d'une certaine façon. Et c'est cela le pire. Elle sait son rôle, mais elle ne cherche pas véritablement à le combattre. La vérité est qu'elle recherche juste la sécurité.... Le réconfort. Et aussi fou que cela semble-t-il, Hel est la seule à parvenir à le lui apporter sur le long terme.
Elle est une couarde audacieuse, Elma. D'un mutin sourire elle défi, d'une pirouette osée elle s'échappe, d'un bond elle se dresse.... Pourtant l'attraper se révèle bien plus aisé qu'il n'y paraît.

Hel a de l'ambition, des plans à réaliser. S'il le faut, elle mettra le monde à feu et à sang pour réussir. Elma est une chieuse à tendance hystériques et sans le moindre self-control. Elle réagit à l'instinct et sous le joug de son hypersensibilité, ce que déplore Hel, elle qui est le sang-froid incarné, imperturbable et réfléchie en toute situation. Ou veut-elle le faire croire, alors que la colère brûle froidement ce qui lui reste de cœur. Elle ne supporte pas de dépendre d'une si faible enveloppe... Tout en appréciant le fait de dominer, de protéger, d'être encore reine de quelque chose. Elma est une marginale, originale et extravagante, toujours accompagnée d'une petite touche de folie toute elmesque. La rancune et la jalousie (maladive) de Hel n'a d'égal que son génie. Et son manque d'humour. Tandis qu'Elma aime jouer des tours à tout va, surprendre et taquiner qui croise ses pas. D'apparence, elle est incapable d'être sérieuse plus de deux minutes, avec sa manie de tout tourner en dérision. Comme si rien n'avait d'importance. Comme si tout était un jeu, fictif, sans conséquences. Elle sait bien que ce n'est pas le cas, mais faire comme si, c'est tout ce qu'il lui reste.

Avec Hel, bien sur. Hel, toujours. Hel, à jamais.

RAPPORT DE PSYCHOLOGIE DU SUJET 00112 ; du nom civil AGELA FRǾROSEN :
 

 Biographie

Les fouilles avait eu lieu au cœur de la cité nordique, là ou sous des centaines d'années de glace et de neige un temple, ruine d'une époque aujourd’hui révolue, se terrait. Et en son cœur, l'objet qui allait tout changer avait été découvert.

C'était une statuette d'ébène, représentant une femme à la fois repoussante et fascinante, tel un aimant de bois, tel un artefact tout sauf commun. L'archéologue n'avait, de toute sa vie, jamais rien vu de pareil. C'était tout naturellement qu'il s'était tourné vers un ami savant...

Il y avait de ces secrets si anciens, si profondément enfouis dans les mémoires que seule une poignée d'individus les connaissaient.

La rejetée :
 

L'homme et la femme fixaient le bébé pleurant et gigotant derrière la vitre. Leur regard n'était pas empli de cette tendresse sincère et émue que les parents arboraient devant leur nouveau-né... Mais celui des scientifiques qu'ils étaient : dévoré par la curiosité minutieuse, par les premiers calculs d'une longue, très longue liste.
Cet enfant n'était pas le leur. Il était celui de la science, et de la magie.
Cet enfant n'était pas un enfant. Il était le premier sujet d'expérimentation du genre. Un cas d'étude unique.

Par la grâce de leur volonté, le maintenant sujet 00112 allait devenir l'un des trésors les plus précieux et les plus dangereux du monde.

La pourrissante :
 

« Dis, Hel, pourquoi nous— je dois encore mentir ? »
La vérité me desservirait. Elle leur donnerait du pouvoir sur moi. Et sur toi. Et ils pourraient vouloir nous séparer. Tu ne veux pas être séparée de ta seule amie, n'est-ce pas, Agela ?
« Non ! Non... Mais ce sont mes parents, Hel. »
Te souviens-tu ce que je t'ai appris ?
« "N'avoir confiance qu'en toi. Ne croire que toi. Etre meilleure menteuse que les autres. Tromper plutôt qu'être trompée. Vaincre plutôt qu'être vaincue." » Elle récitât d'une voix monotone ces règles, les seules auxquelles elle était réellement soumise. « Ce sont pas eux les menteurs, pourtant. »
Parce que mentir te déplaît, peut-être ?
« Non, c'est rigolo. Mais ce serait encore plus rigolo si je pouvais jouer avec nos pouvoirs. »
Mais tu sais qu'ils préféreront le mensonge à la vérité. Ta mère et ton père sont des hommes de science, ils croient aux preuves, aux faits, à la logique... Pas à la parole d'une petite fille. Comprends-tu ?
« Oui. »
Alors tiens t'en à ce que nous avons décidés : les fleurs sont malades parce que tu as versé dessus du liquide vaisselle, pour t'amuser. Il n'y a rien de magique là-dedans. Entendu ?
« Entendu. »

__________________________________________________________

Agela Frǿrosen n'avait jamais, jamais été seule.
Mais ce n'était pas parce que l'un de ses parents était toujours avec elle, pour la surveiller, pour prendre soin d'elle. Ce n'était pas non plus parce que ce chaton abandonné qui n'avait toujours pas de nom s'était pris d'affection pour elle, la suivant ou qu'elle aille.

Non. Même lorsqu'elle était dans sa chambre, dans son lit, seule.... Eh bien le mot "seule" était erroné.
Oui. La solitude lui était inconnue, à la manière d'un mirage, intouchable, éternellement hors d'atteinte.

Depuis aussi loin que sa mémoire remontait, Agela avait toujours entendu cette voix, profonde et majestueuse, qui parfois parlait à l'intérieur de son crâne. Elle n'avait jamais pensé à se croire folle, car elle l'entendait déjà avant que la définition du mot "folle" lui soit connue.

La voix n'avait d'abord pas de nom. A cette époque là, elle s'élevait souvent, chantonnant une berceuse dans une langue inconnue, à la fois rude et étrangement rassurante. La voix berçait le bébé puis l'enfant lorsque le sommeil refusait de venir. Avant même que le langage lui soit compréhensible, cette voix réussissait à donner à Agela un sentiment de sécurité, et d'affection... Rien n'était plus doux, plus naturel à l'oreille que cette voix là. Pas même celle de ses propres parents.

Le premier mot que Agela avait prononcé n'était pas maman, ni papa. Hel. Un mot sans sens aucun pour qui d'autre qu'elle l'entendait. Un mot qui n'en était pas un, puisqu'il s'agissait d'un prénom.
La voix n'était plus la voix. Elle était Hel.

Puisque Agela savait maintenant parler, et comprendre, la dialogue de Hel n'était plus à sens unique. Elle n'était pas que le baume apaisant et protecteur, elle était aussi l'enseignante. Il aurait été inutile qu'elle prenne des cours particuliers, alors qu'elle avait déjà Hel lovée à l'intérieur, Hel, celle qui la conseillait, celle qui lui expliquait, celle qui lui apprenait.

Agela n'entendait rien que Hel lorsqu'elle lui adressait la parole. Elle se déconnectait de la réalité, parfois quelques minutes, parfois des heures. On la disait distraite, on la disait rêveuse. Tout était faux. Elle n'était que bavarde, elle n'était qu'à la poursuite de tous les grains de sagesse que Hel voulait bien lui permettre d'attraper.
La voix était ce qu'il y avait de plus important, si bien que le reste du monde semblait dérisoire. Si bien que Agela passa à côté de tout le reste, des rires entre amies, des jeux enfantins, des garçons... Elle n'y faisait d'abord pas attention.

Jusqu'à ce que ses parents lui fassent remarquer que son comportement n'était pas "normal" vis-à-vis de la société. Alors Hel avait ordonnée qu'elle fasse tout pour apaiser leur curiosité, qu'elle cache l'existence de la seconde voix, du second esprit.
Mais à croire qu'il y avait quelque chose chez elle qui dérangeait les autres. Quelque chose qui les repoussait. A chaque fois qu'elle s'approchait, qu'elle aimait, qu'elle se liait, tout basculait.

La voix... Hel était sa seule amie.

Agela Frǿrosen ne serait jamais, jamais seule.
__________________________________________________________

Le nourrisson avait bien grandit, dans son cocon de soi et de mensonges.

Agela n'avait jamais voulu apprendre à combattre. Elle n'aimait pas tout ce qui était violent, cela lui faisait peur, cela la rendait nerveuse... Mais Hel avait insisté, répétant encore et encore qu'elle ne pouvait veiller sur elle que si son corps était suffisamment fort et entraîné. Si Hel le disait, c'est que ça devait être vrai.
Mais il est vrai qu'il était plutôt amusant que d'envoyer au tapis des individus que dans d'autres circonstances elle aurait été incapable de faire ne serais-ce que trembler.


    RAPPORT DE PSYCHOLOGIE DU SUJET 00112 ; du nom civil AGELA FRǾROSEN. Nous avons procédés à une filature du sujet 00112 lors d'une de ses échappée, ce qui nous a permis la découverte d'un élément déterminant : le comportement du sujet était totalement différent de celui auquel nous étions habitués au quotidien. Comme si il n'était plus lui même. Nous en sommes sûrs, maintenant. Le dieu implanté est éveillé. Nous devons passer à l'étape supérieure, pour découvrir tous les secrets qu'il détient. Il n'est plus temps d'hésiter. Le moment est arrivé. FIN DU RAPPORT.


Parfois, Agela regardait l'heure et se rendait compte que, pendant plusieurs minutes, pendant plusieurs heures, elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle avait pu faire. Des trous de mémoire de plus en plus fréquents, de plus en plus longs.
Hel lui avait demandé l'autorisation avant de se servir de leur corps, bien entendu. Elle disait que c'était pour sa sécurité. Que tout ce qu'elle faisait avait un sens, un but. Qu'elle ne devait pas poser trop de questions, et juste avoir confiance.
Alors elle avait confiance. Aveuglément. Pourquoi douter ? Que pouvait-elle bien redouter de celle qui n’œuvrait que pour son bien ?

La trahie :
 

__________________________________________________________

La chaleur du brasier était insoutenable. Le sang sur ses mains, sur son visage, partout. Le feu, dévorant. L'obscurité, pernicieuse. Les hurlements, terribles. Oh, mais ces cris n'étaient-ils pas les siens ? Elle ne savait pas. Elle ne savait plus. Elle sombrait.
Tout c'était passé si vite. Elle parlait avec ses parents, lorsque soudainement elle avait été arrachée à son propre corps, repoussée loin, très loin dans l'ombre, incapable de voir et d'entendre. Tout était sombre.
Lorsqu'elle s'était réveillée, c'était la fin du monde. De son monde.
Les corps de ses parents étaient en train de se consumer auprès de celui de leur agresseur, dans la maison dont il ne resterait bientôt que quelques souvenirs détruits... Un agresseur... Non. Un vampire, que Hel avait affronté et tué. Mais trop tard, ses parents étaient déjà morts.

As-tu confiance en moi ?
« Plus qu'en toute autre chose. »
Alors crois-moi, lorsque je jure sur Loki que je n'aurais de cesse de poursuivre ces monstres, jusqu'au plus profond des ténèbres s'il le faut. Les vampires, ces traîtres, périront tous. C'est la promesse que je te fais. Ils paieront pour ce qu'ils nous ont fait.
« C'est impossible.... Seule, tu n'y arrivera pas. »
Je ne suis pas seule. Tu es avec moi, n'oublie pas. Tu n'auras qu'à me laisser le contrôle de notre corps lorsque je partirais en chasse. Tu n'auras rien à voir, rien à craindre. Je ne laisserais rien te blesser, plus jamais. Si tu crois en moi, mes pouvoirs seront plus fort. Ta foi est source de ma puissance.
« Alors je n'aurais foi qu'en toi. Fais-ce qu'il faut pour les arrêter. »
__________________________________________________________

Agela Frǿrosen n'était plus. Agela Frǿrosen était morte en même temps que ses parents, brûlée par les flammes qui avaient emportées au loin sa maison, et sa vie de luxe et de facilité.
Agela Frǿrosen était morte, mais Elma Nordström était née.

Il avait fallu tout recommencer. Changer d'identité d'abord, trouver un travail ensuite. Elle ne restait jamais longtemps au même endroit, comme poussée à vagabonder par une force invisible, plus puissante que tout. Elle aimait voyager, elle aimait butiner ça et là, être partout mais nulle part en même temps. Il n'y avait rien de stable, rien de définitif. Tout était un éternel recommencement, une éternelle course poursuite avec l'inconnu.
Oui, elle se comportait comme une fuyarde, comme si l'enfer était à ses trousses... Peut-être bien que c'était le cas. Elle n'en avait pas vraiment conscience, puisque toute une partie de sa vie restait dans l'ombre. La face droite dans la lumière de la vie. La face gauche dans l'ombre de la mort. Hel régnait sur la face gauche, et Elma n'osait pas lui demander de quoi son règne était fait... Bien qu'il n'y avait que peu de place pour le doute.

Elle se réveillait un peu trop souvent avec ses vêtements tâchés de sang pour ne pas savoir, inconsciemment, que la nuit de Hel était faite de chasse et de poursuite. Mais Elma préférait ne rien savoir. Ne rien voir.
Elle avait confiance.

Et pendant ce temps, sa vie à elle n'était qu'une danse sans fin... Une danse sans but.

Mais n'oubliez jamais, pauvres créatures, mortelles ou non. A la toute fin, Hel devient votre reine à tous.

Et elle est la plus juste et impartiale souveraine qui puisse exister....
Car dans tous les cas, c'est la mort.

Bientôt, vous serez tous à genoux devant votre reine légitime.


Et ce n'est pas Elma qui dira le contraire.

 
Pouvoirs & Armes

Altération de la mort ∞ Voilà qu'elle peut aspirer la vie, d'un touché, ou même par sa simple présence. Oh non, n'osez pas la comparer à un vampire, Elma ne pourra jamais aller assez loin pour prendre la vie des humains, a moins d'accepter de donner la sienne pour y arriver. La vie des hommes ou des bêtes est absorbée sous forme d'énergie, qu'il lui est pourtant impossible de s'approprier.
Ainsi c'est simplement une fatigue plus ou moins intense et handicapante que vous ressentirez si elle use de son pouvoir sur vous. Une fatigue, une faiblesse qui va en augmentant plus la durée de l'utilisation est longue.... Tout comme celle de l'utilisatrice. Elma est autant, voir plus éprouvée que ses victimes par ce pouvoir à double tranchant. Elle prend mais perd, s'affaiblit jusqu'à avoir des vertiges, voir même jusqu'à l'évanouissement si elle force vraiment trop...
Tout est différent lorsque la cible est végétale. Les plantes, les fruits, les herbes, tous pourrissent jusqu'à dépérir, jusqu'à ce qu'ils ne reste rien d'eux qu'une plante desséchée, morte. L'utilisation de son pouvoir sur les végétaux est beaucoup moins éprouvante que sur les autres créatures vivantes.

Elle n'est pas assez forte pour tuer un humain, mais la flore n'a pas cette chance.
Tout ce que Hel touche, tout ce qu'elle approche, tout finit par pourrir, comme son visage divin d'autrefois, comme le cœur hanté d'Elma...
Mais il se trouve qu'Elma n'a pas un grand contrôle sur ce pouvoir. Parfois, il lui suffit d'être en colère pour que les fleurs de ce pauvre fleuriste fanent toutes en même temps... Chaque émotion négative trop puissante a une conséquence dévastatrice sur la vie alentour.
Des accidents un peu trop courants, qui lui ont déjà joués de mauvais tours.

Aura pétrifiante ∞ Regardez-là, si frêle, si douce.... Rien de très impressionnant. Rien de très effrayant.
Pourtant, ce n'est pas ce que vous direz, lorsque votre sang se glacera, lorsque votre corps se figera, lorsque la panique s'insinuera jusqu'au plus profond de votre être, jusqu'à paralyser tous vos membres, comme si la glace éternelle de Helheim devenait votre prison.
Cette aura pétrifiante peut paralyser le plus dur des durs à cuir, les plus insensibles des vampires. Il faut à Elma un contact, soit physique, soit par le regard, pour que son pouvoir ait l'effet voulu, celui de vous rendre aussi rigide qu'un cadavre d'un temps allant d'une poignée de secondes à une minute, tout juste assez pour fuir ou asséner le coup fatal...
La peur est une arme redoutable.... Une arme mortelle.

Poignard anti-vampire ∞ Un poignard à la lame d'argent pur, redoutablement tranchante, et le plus fidèle compagnon de chasse de Hel -Elma n'en étant que la porteuse. Très pratique et passe-partout, l'arme est rétractable à la manière des couteaux suisses... Ne vous fiez pas à sa taille, nombre de vampires se sont déjà cassés les crocs sur cet apporteur de mort, aussi dangereux que celle qui le manie. Ce n'est pas une arme de face à face de brute, plutôt un outil de mise à mort, fait pour servir la ruse et la finesse... Et la main de Hel.


Il s'éveillera


Pensées noires ∞ Rien de plus excitant que de créer le chaos dans les pensées d'autrui, c'est ce que Elma penserait surement si elle avait découvert ce pouvoir ! Les sentiments les plus sombres qui rongent vos faibles petits cœurs et vos pensées cachées sont exacerbés, au point que la colère devienne une pure envie de meurtre... Ou en tout cas de refaire joliment le portrait de celui ou ceux qui attisent cette noire passion !
Le seul petit (gros) problème de cette capacité d'intense discorde est que le pouvoir agira aussi sur Elma. La colère, toute la colère qu'elle retient en elle sera prête à exploser, mais pas seulement sur ce sur quoi cela portait originellement : transformée en femme incontrôlable, enragée presque, aveuglée par la fureur, Elma sera sujette à une folie furieuse pendant quelques minutes.


Écran magique

Je n'ai pas encore dégoté de pseudo pour le net, donc vous pouvez m’appeler Elma si vous voulez 8D
Moi et la mythologie, qu'elle soit nordique, égyptienne, grecque et romaine, c'est toute une histoire d'amour. De même que l'écriture. Alors ce forum rpg, il est un vrai cadeau tombé du ciel !!  :Hikari:

()

Code:
[b]Biélorussie[/b] de [i]Axis Power Hetalia[/i] est Elma A. Nordström.



 


[/i]


Dernière édition par Elma A. Nordström le Ven 5 Sep 2014 - 21:34, édité 67 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Penses-tu que
Troll de Licorne respirera encore longtemps ?



Profil

MESSAGES : 463
RUNES : -1

INSCRIT(E) DEPUIS LE : 08/01/2014
JE SUIS UN(E) : PNJ
MON ÂGE : xx




MessageSujet: Re: Elma ☨ Even the strongest are not immortal Ven 5 Sep 2014 - 22:26


FÉLICITATIONS ☠
J'ai mis moins de temps que je l'aurais cru pour lire ton histoire, elle est tout à fait agréable ! Et comme j'ai hâte de te voir en jeu, je te valide !

Maintenant que tu es officiellement entré dans le monde de Breath, il te faut remplir quelques paperasses administratives mais facultatives. Toutefois, vaut mieux les remplir quand même. Je te propose donc remplir ton profil et le tenir à jour suivant l'évolution de ton personnage et tout le tralala.

Ensuite, je t'invite à venir créer ton topic de rps et ton relationnel. Et aussi venir chercher ton portable et faire une demande pour créer ton blog ! Tu peux aussi t'inscrire sur des réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter o/. Bon rp parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elma ☨ Even the strongest are not immortal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Elma ☨ Even the strongest are not immortal
» [Tournoi du 8 cotobre 2015 à l'ELMA] Racailles et avantages
» The Strongest
» Mark Henry Vs Alex Riley
» Le monde est un grand bal où chacun est masqué... [Akinoshi Elma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breath ! :: I'm alive :: You are (not) alone. :: Fiches invalides-