AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

NOAH Ψ Die must be a fa n t a s t i c a d v e n t u r e !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Penses-tu que
Invité respirera encore longtemps ?

Invité

Profil





MessageSujet: NOAH Ψ Die must be a fa n t a s t i c a d v e n t u r e ! Lun 6 Oct 2014 - 9:46





Noah



Marshall
« Un sourire rend une femme plus jolie. »
19 ans ∞ demi-déesse: d'Hadés ∞ Hungary de Axis Power: Hetalia.
Hétérosexuelle ∞ étudiante en photographie६mannequin à ces heures perdues
Petite poupée de porcelaine et princesse des Enfers, Noah, qui es-tu ?
Noah et la sociabilité ; c’est une histoire d’amour qui est aussi vieille que l’univers. Noah, c’est ce petit bout de gentillesse qui t’accoste et illumine ta journée par sa bonne humeur. C’est cette personne qui ne te connaît pas mais qui veut absolument savoir qu’est-ce que tu feras le soir même. Cette jeune fille à la fausse candeur innocente qui aime tout le monde et qui voudrait que tout le monde soit son ami. Elle est là pour te consoler lorsque tu n’es pas bien, pour écouter tes problèmes et t’aider à les résoudre. Elle en est envahissante, parfois, mais tu lui pardonnes lorsque tu vois ses yeux remplis d’optimisme et de malice.
Noah, la capricieuse ; elle vit dans une famille aisée, il ne faut pas te mentir. Noah, lorsqu’elle veut quelque chose, elle l’a tout le temps. Petite, personne ne lui disait « non » alors tout était acquis pour cet enfant. Maintenant qu’elle vit par ses propres moyens, elle ne comprend pas que tu lui refuses un bien. C’est hors de sa conception. Noah déteste que tu lui répondes négativement, ce qui engendre généralement des crises de colère violentes et une attitude tout à fait puérile de sa part. Noah est très vaniteuse, elle aime la mode et être belle, et elle aime encore plus quand tu lui le dis. C’est une princesse, une princesse qui ne vit pas dans le même monde que le tien. Il lui faut du temps, un temps pour s’habituer.
Noah et la distraction ; tout est source de distraction pour cette demoiselle. La créativité dont elle fait preuve pour se distraire est hallucinante. Pour Noah, tout est bon pour s’amuser et rigoler. Surtout si c’est elle qui invente les « jeux », parce que Mademoiselle est autoritaire bien entendu et n’aime pas que tu désobéisses aux règles qu’elle a mis en place. Le fait que la jeune femme soit curieuse, aide également à l’élaboration de son amusement. Lorsqu’elle découvre des choses nouvelles, elle ne peut s’empêcher de les essayer. Et lorsqu’elle a quelque chose en tête, dangereux ou non, tu ne peux pas l’en détourner sinon … tu sais très bien ce qu’il se passe si elle n’a pas ce qu’elle souhaite. Noah est une fêtarde de première. C’est un moyen comme un autre de s’amuser et surtout de rencontrer des nouvelles personnes.
Noah et ses émotions ; elle ne les contrôle pas, tout simplement. Chez Noah, tout est spontané, tout sort quand il faut que ça sorte. Tristesse, colère, dégout ou bonheur, tu y gouteras bien un jour ou l’autre. Chez elle, le fait d’exprimer sa sensibilité est tout à fait naturel. Elle est facilement troublée par ce que l’on peut lui raconter, ca la rend par ailleurs nerveuse, naïve et méfiante à la fois, tiraillée par tous ces sentiments là. Par ailleurs, Noah est très susceptible. Elle est vite offensée et vexée, pour pas grand-chose. Lorsqu’une remarque ne lui plaît pas, elle te le fait savoir et de façon par forcément agréable. De plus, elle met également la faute sur toi, bien que ce ne soit pas toi qui l’ai commise, allant jusqu’à la bouderie. Mais ne t’en fais pas, malgré vos disputes violentes, ce sera toujours elle qui reviendra vers toi car elle t’aime, c’est aussi simple que cela. En plus, la patience n’est pas son point fort donc ne t’en soucis pas plus que ça.
Noah, c’est pas non plus une gamine. C’est quelqu’un de sage et réfléchi, elle aime juste la vie et veut juste en profiter à fond. Elle joue plus le personne de l’enfant car elle peut plus vite se rapprocher des personnes, et c’est ce qu’elle veut. C’est quelqu’un sur qui tu peux compter à chaque minute de ta vie, quelqu’un qui sera toujours là. N’oublies pas que ce n’est plus une enfant, même si elle tient un journal intime. Ca l’aide juste à avancer. Ne le touches surtout pas, sinon t’es foutu.

  Biographie

page 1 ;
Cher journal, est-ce que c’est comme ça que l’on commence ? Bien sûr, tu ne me répondras pas, je le sais très bien. Pourquoi, alors, je m’escrime à trouver une quelconque réponse dans toutes tes pages blanches ? C’est pas très grave, j’ai déjà écrit et je ne vais pas tout effacer, ce serait moche et je n’aime pas les choses moches. Tu dois te dire « quelle fille superficielle ! » mais c’est pas ce que tu crois. Enfin, crois ce que tu veux, il n’y a que les ânes pour croire –je rigole. Par quoi devrais-je continuer ? Une petite citation ou … ma présentation ? Au pire, je peux faire les deux. J’aime beaucoup cette ‘quote’ « Je peux voir que tu es triste, même quand tu souris, même quand tu rigoles. Je peux le voir dans tes yeux au fond de toi tu pleures. » et il n’y a aucune raison pourquoi je l’aime, celle-là. Bon, je suppose que tu as hâte que je commence ma présentation ? Ca ne m’étonnerait pas. Faut juste que je te dise qu’on m’a raconté que tu serais sûrement celui qui m’aiderait à tout surmonter -enfin, ça, je te l’expliquerais après- alors je t’en pris, aides moi. Bref. Je m’appelle Noah, j’ai 19 ans, et, à la base, j’ai pas de nom de famille. Je t’explique : je n’ai pas connu ma mère. Elle est morte lorsqu’elle m’a donné la vie. Du coup, j’ai été recueilli par une personne âgée, ma Mamie : Oma Marshall. J’avais une sœur, aussi, elle a la peau caramel et elle s’appelle Wendy. On vivait toutes les trois dans une maison plutôt soft, à la lisière d’une forêt.  On avait un grand jardin et une piscine, ainsi qu’une terrasse de jardin. C’était cool. Mamie avait des moyens, des moyens pour nous traiter comme des princesses, ses princesses. Enfin, moi, j’avais l’impression d’être une princesse ! Mamie ne nous disait jamais « non » lorsque nous voulions quelque chose, ce qui a engendré des caractères plutôt capricieux chez ma cadette et moi-même. On s’est calmé mais on l’est toujours, je pense pas qu’on arrivera à changer ce trait. Sinon, je ne pense pas être une personne dite « brisée » : j’ai une belle vie malgré des moments tristes mais n’avons-nous pas tous des moments déprimants comme des moments agréables ? Je ne vois pas pourquoi je devrais m’entailler les veines. C’est triste, c’est vrai, mais j’y peux rien, c’est la vie, je dois juste continuer. Tu dois te dire « mais qu’est-ce qu’elle me raconte, cette folle ? » et bien, je te dis juste qu’Oma est morte et je ne savais pas trop quoi faire puisque je n’ai pas de famille, mise à part Wendy, et pas de soutient. C’est Wen’ qui m’a donné l’idée d’écrire dans tes pages blanches, c’est ce qui l’aide à tenir le coup, alors j’ai décidé de tenter. Ca marche plutôt bien, je m’sens mieux. Bref, ca me donne envie de continuer de te parler de moi. Je suis con de n’avoir pas commencé avant, j’aurais pu garder tous mes souvenirs ! T’sais, j’m’en rappelle plus donc je vais marquer ce que je me rappelle et puis … j’écrirais le reste de ma vie, après, dans le reste de tes feuilles. T’es d’accord ? Bien sûr que tu l’es, tu veux pas être inutile ! T’es un peu humain, quoi. Han ! Ca me fait penser que j’ai d’autre chose à t’écrire, des choses vraiment très secrètes, des choses que personne ne savait à part Oma ! Bon, aller, je tourne la page.  XOXO


page 2 ;
Cher Journal, j’vais garder cette introduction parce que j’en ai pas d’autre, on s’en fou de toute façon ? Ouais, on s’en tape. Finalement, je t’aime vraiment bien. T’es cool pour un bouquin. Je commence par mes souvenirs ? Il faut bien que je les entrepose quelque part ? Comme ta mémoire est illimitée, c’est toi qui retiendras tout ! Aller, je commence !

C’était lorsque j’avais huit ans, je lisais une histoire à Wendy. Une histoire de princesse, comme elle les a toujours aimés ! Il faisait beau et on était dans le jardin, toutes les deux assises sur une serviette. Je me rappelle qu’elle me tressait une couronne de fleurs ! Elle a toujours su les faire ! Elle est très habile de ses mains ! Enfin, elle ne m’écoutait pas ou distraitement du moins. Je crois que son attitude m’avait énervé et je m’étais mise à lui raconter mais n’im-por-te quoi ! Lorsque j’avais vu qu’elle était dans sa petite bulle, je m’étais levée et j’avais tourné. Pourquoi ? Je ne m’en rappelle plus ! Mais je venais de créer un jeu ! Dis-toi que pendant deux heures, on avait joué à celle qui tiendrait le plus longtemps à tourner comme ça ! J’avais perdu. Je n’aimais pas perdre –je n’aime toujours pas- et du coup j’étais partie pleurer vers Oma. Son parfum m’avait calmé instantanément. Son parfum … Il est inoubliable ! C’était la senteur des roses, du muguet et du jasmin, fleurs qu’elle cultivait ! Enfin, son odeur m’avait calmé puis elle nous avait fait prendre le 4h.

J’avais onze ans lorsque j’ai eu ma première dispute avec Wendy ! Un très grosse dispute, une qui aurait du durer jusqu’à ce que Oma nous réconcilie ! Sauf qu’il y a eu un événement de fou … J’te raconte le début. On revenait de l’école et on s’était disputée par rapport à une de ses copines. J’ai toujours aimé les gens, discuter avec eux me remplit de bonheur ! Je suis comblée lorsque quelqu’un me parle, lorsque je fais de nouvelles rencontres ! En allant chercher Wen’ à son école, je m’étais liée d’amitié avec son amie Emma et ça n’avait pas plus à ma chère cadette ! Du coup, sur le chemin vers la maison, on s’était engueulée très violemment. Elle m’avait reprochée d’être trop sociable et trop intrusive. Je lui avais fait comprendre qu’elle était jalouse et possessive. Puis on a emprunté une petite ruelle déserte qui nous ramenait vers chez nous et nous empêchait de faire un détour. Je me rappelle les frissons que j’avais eus ce jour là ! Les poils de ma nuque s’étaient tous dressés ! A peine avions-nous mis un pied dans cette rue qu’un homme nous avait abordé. Il avait essayé de nous appâter avec des bonbons mais ça n’avait pas pris, avec moi. Wendy était en colère et avait décidé de ne pas m’écouter. Du coup, elle est allée voir cet homme ! ET LA, l’adrénaline a couru dans mes veines, j’ai eu la peur de ma vie ! Une poubelle, qui était à côté, est tombée sur la tronche du monsieur. J’ai attrapé ma cadette et on a couru. Ce jour là, c’était la première fois que j’ai remarqué mon don !

Après ma vie a été plutôt normale, je n’ai pas eu de nouveaux ces choses étranges à la Carrie. C’est trois ans après que mes autres dons se sont développés  et que ma vie s’est accélérée. Mais j’en parle dans la page suivante. A très bientôt. XOXO


page 3 ;
On se retrouve pour deux nouveaux chapitres de ma vie ! Tadada ! Je me permets plus de liberté avec toi, maintenant ! C’est parce que je me sens beaucoup mieux et comme c’est grâce à toi … Enfin, t’es prêt ? Mon encre va couler !

J’ai quatorze ans lorsque mon ‘second’ don se révèle enfin. Tu vois, c’est à cet âge que tu t’intéresses un peu à tout et surtout aux garçons. Alors, j’ai eu mon premier copain et il s’appellait … Fabrice, je crois. Je m’en rappelle plus, il date un peu. C’est un peu la tranche d’âge des premiers bisous tous timides, des petites caresses par-ci, par là, sans jamais aller bien loin. Sauf que moi, j’étais précoce. Je ne te le cache pas. C’est pas forcément un bon souvenir dans le sens que j’étais trop jeune, trop jeune pour le faire. Avec le recul, je m’en suis rendue compte mais sur l’instant, c’était fun. A cet âge, c’est le premier à le faire qui est le plus populaire et j’aimais être au centre de l’intention, être apprécié de tout le monde. J’étais prête à tout, ca ne me faisait pas peur. J’étais vraiment la reine de mon école et je voulais pas lâcher mon trône. Non, je rigole, j’suis pas si hautaine. J’aimais juste qu’on parle de moi. Ca fait pas de ma personne quelqu’un de méprisant et méprisable. J’étais petite, j’étais comme tout le monde. Alors, je te raconte comment ça s’est passé ? C’était … bizarre. Bref, on a # tâche d’encre # tâche d’encre # tâche d’encre # tâche d’encre # tâche d’encre. Raaah ! Je t’avais dit que l’encre allait couler ! Je crois que mon stylo est cassé. J’en achèterais un autre. Bref, j’étais choquée ! On était pourtant dans le noir, avec juste la lumière d’un paratonnerre ! Je te jure, je voyais tout alors que lui voyait que dalle. C’était pas plus mal, en fin de compte. Enfin. Le lendemain, il est allé le dire à tout le monde mais on s’était fait devancer ! Je crois que j’étais satisfaite, quand même. J’ai trouvé que ce n’était pas plus mal. Après cette découverte, je ne comprenais plus rien. En fait, je ne comprenais rien jusqu’à que Oma me donne une lettre, à la découverte de ma dernière aptitude. Mais ça, c’est pas maintenant. Enfin, je pensais être bizarre, je n’en avais jamais parlé à personne à part ma grand-mère. Voilà. Ah oui, Fabrice et moi avons rompu deux semaines plus tard. Avec du recul, je pense que j’aurais vraiment dû m’abstenir.

Deux ans plus tard, donc j’ai seize ans, et je me sens toujours aussi étrange. Pourtant, je ne suis plus à la même école. J’étudie les arts, spécialité photographie. Je me sens bien dans cette filière, oui parce que j’y suis toujours. On va dire que ce n’est pas le sujet principal de cette partie là. Donc ma vie est toujours aussi banale, j’ai envie de dire. Wendy a commencé ses trips d’adolescente, sauf que c’est une fille très sage. On s’est pris beaucoup de délires, à cette époque là. Je me rappelle qu’on a sorti Oma de la demeure pour aller faire un peu de shopping. On avait tellement rigolé ce jour là. Ma grand-mère savait vraiment s’amuser comme une jeune. Puis, elle était pas du genre à vouloir tout savoir sur notre vie en dehors de chez elle. Elle nous laissait pas mal de liberté. Bien sûr, on avait pas dragué ce jour, on voulait pas la mettre dans l’embarras et puis c’aurait été gênant pour nous. Bref, mis a part ça, je suis rentrée dans cette école des arts, j’ai eu ma seconde relation. Elle a duré deux ans. Il s’appelait Maxime. J’suis restée amie avec lui, c’est un bon gars. BREF ! C’EST COOL D’ECRIRE EN GROS. Oui, je me tape un délire sur tes petites pages blanches et qui frétillent à l’idée de savoir comment j’ai découvert mon pouvoir. Ah mais attends, je crois que c’est celui que je contrôle le mieux et qui m’effraie le plus ! Je me rappelle de cette journée comme si je venais de la vivre à l’instant. J’étais en train de me rendre chez mon futur ex-copain lorsque j’ai entendu quelqu’un pleurer. Je me suis retournée et me suis retrouvée en face d’un petit garçon à la peau étrangement colorée. Sur le coup, j’ai eu mal aux yeux. J’ai reculé et il a avancé en sanglotant « J’ai perdu ma maman ! », enfin j’en suis pas trop sûre. Moi, tu vois, j’aime aider les personnes en détresse, j’ai donc voulu le consoler lui dire qu’on allait la retrouver LORSQUE je suis passée en travers de lui. J’ai fermé ma bouche et j’ai arrêté de respirer. Pourquoi ? Je croyais que c’était un rêve. C’en était pas un ! Je suis rentrée chez moi, le gamin me suivait ! J’ai attrapé Oma par les épaules et je lui ai crié « Oma ! J’ai des hallucinations ! Je vois un petit qui pleure ! ». Elle avait soupiré et m’avait tendu une lettre. Bref, la suite au prochain épisode. XOXO


Page 4 ;
Bonjour petit journal ! Comment vas-tu ? Moi ? Beaucoup mieux. Je sais que tu es excité à l’idée de savoir la suite de mes aventures. Mais je pense que ce ne sont que des fragments qui font que je suis devenue ce que je suis. Ils portent beaucoup sur la découverte de mes dons. Je ne parle pas beaucoup d’Oma et Wendy mais c’est parce qu’on n’avait pas de problème. On vivait une vie paisible, on n’était pas des gamines horribles. Si je devais dire tous mes souvenirs heureux avec elles deux, je crois que je te remplirais en entier, en écrivant vraiment tout petit, et encore, je ne suis pas sûre que ça rentrerait. Donc ne t’inquiète pas, j’ai toujours été heureuse avec Oma et Wendy. Aller, la suite !

Je te rappelle que j’ai seize ans à cette époque là. Je viens de découvrir un petit garçon qui est donc une illusion pour moi, à ce moment-ci. Je ne connaissais vraiment rien de mes dons lorsqu’Oma me donne une lettre ! C’est là que j’ai su et que mes certitudes se sont fondées sur le fait que je n’étais pas normale. Je la colle sur cette page ci. Oui, je ne suis pas un petit garçon mais ma mère le croyait.

« Elizabeth, je ne suis pas sûre de rester en vie. Je suis gravement malade et si mon petit garçon naît, je risque de mourir. Avant tout, si je meurs, prends-le. Je veux que tu en sois la responsable légale. Secondement, j’aimerais que tu honores ma mémoire et que tu l’appelles Noah parce que j’ai toujours aimé ce nom et je sens que ça lui ira à ravir ! Si je meurs, il faut que tu saches deux ou trois choses sur le comment je suis tombée enceinte. Tu sais que j’ai toujours aimé faire la fête ! Et j’ai rencontré son père là-bas, enfin je pense que c’est lui. Je ne couchais pas avec n’importe qui et la date de sa naissance correspond à la date de la rencontre avec cet homme. Enfin … Je venais de tester une drogue dure, je n’ai pas vraiment de souvenir mis à part son nom : Adam. Voilà, c’est tout, c’est peu mais j’aimerais que tu fasses des recherches. Aussi, mon petit garçon n’est pas à l’abri de croiser des morts. Je crois qu’il aura un don et ce sera celui là, il se manifeste à travers moi. J’ai été surprise, j’en ai parlé à personne mais je m’y suis habituée. J’ai eu le temps en neuf mois. Enfin, dis-lui. Dis lui qu’il n’a rien à craindre, c’est comme dans la série que j’aime ! Il faut qu’il les aide à trouver la paix intérieure pour partir sans inquiétude ! Je l’ai su dés que j’ai vu mon premier ‘fantôme’. Il faut qu’il les aide et il faut que tu l’aides. Je t’en pris … Il ne me reste plus beaucoup de temps avant l’heure de la vérité. Si je reviens, je brûlerais cette lettre, si je pars … n’oublies pas que tu dois l’aider. Je t’en pris.
Ta chère Eleanor. »


Enfin, après avoir lu cette lettre, j’ai pleuré. Toutes les larmes de mon corps. Je me suis un remake de sa voix en plus, à moitié en train de mourir … J’ai une très grande  imagination, parfois elle est un peu glauque. Je m’égare ! Finalement, j’ai aidé le gosse et j’ai encore pleuré, parce qu’il est parti alors que je m’étais attachée à lui. Je pleure beaucoup, je suis une pleurnicharde. Bref, j’ai plus de très gros souvenirs alors je vais finir, sur la prochaine page, mon ancienne vie. XOXO


Page 5 ;
Il n’y a plus grand-chose à dire, je vais bientôt clore cette partie de ma vie. Elle sera courte, je pense. On verra bien. Donc je disais que j’ai fini par accepter mes dons qui se sont manifestés de plus en plus fréquemment, j’ai appris à les utiliser. Le don de télékinésie ne me sert pas tant que ça, sauf quand j’ai la flemme de faire quelque chose et les deux autres, je les utilise le plus souvent possible. Voilà. A dix-sept ans, j’ai commencé a vraiment goûter à la vie, comme une jeune de mon âge. J’allais en soirée, j’essayais diverses choses peu légales, je me suis mise à boire avec mes copines. J’ai initié Wendy à la cigarette et je l’ai dégouté, ce qui me ravit. Je ne suis pas quelqu’un qui fumes beaucoup, sauf quand on m’en propose. Hum … J’ai entraîné Maxime dans diverses expériences à sensations fortes, lorsqu’on était ensemble. J’ai chuté dans mes notes à l’école, je n’ai pas su faire la part des choses entre amusement et étude. J’ai redoublé mon année, ce qui a entrainé ma rupture avec Max’. J'avais dix-huit ans.J’ai rencontré un agent photographe à cette époque là, il m’a forcé à auditionner pour devenir un mannequin. Ce qui fait que je le suis à temps partiel. J’apprécie ce métier, il est devenu une source de distraction et de détente. Je me suis un peu plus penchée sur l’école et j’ai délaissé Wendy et Oma pour une année, le temps de me rattraper. J’ai pu passer à la classe supérieure et Oma est morte, deux mois après avoir eus dix-neuf ans. Maintenant, Wendy et moi, on est seule. Wendy est à l’école des arts, elle aussi. C’est sur une note un peu glauque que je ferme ce chapitre là et passe à un nouveau. Sur ce. XOXO


   
Pouvoirs & Armes

CARRIE ∞ les objets lévitent ou explosent lorsqu'ils sont soumis à son regard. elle ne peut supporter que des petits objets, sans quoi elle tombe dans l'inconscience pendant un certain temps. ce pouvoir se révèle puissant lorsque l'adrénaline bat son plein et que la rage la prend aux tripes.
UNDERTAKER ∞ la couleur de la mort est une couleur que l'on ne connait pas, une couleur indéchiffrable, floue aux nuances claires et vives. cette couleur attire son œil sur les âmes des défunts et l'amène à les guider vers le "repos", un "repos" auprès de son père.
CAT'S EYES ∞ elle peut voir dans le noir comme en pleine journée si l'obscurité n'est pas absolue. il suffit d'une toute petite lumière, comme les rayons de la Lune derrière les nuages, et elle voit tout autour d'elle, comme si le Soleil se trouvait là.


Écran magique

Moi, c'est Hide&Seek (aka Sweet-Apple; Sweety ...). J'ai 16 ans, bientôt 17 :dancincow: J'étais déjà là, avant, mais pas du tout active, faute d'inspi'. Et puis voilà .-.   () N'OUBLIEZ PAS MON ANNIVERSAIRE, merci :3

Code:
[b]Hungary[/b] de [i]Axis Power: Hetalia[/i] est Noah Marshall.
 




Dernière édition par Noah Marshall le Dim 26 Oct 2014 - 19:41, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Penses-tu que
Invité respirera encore longtemps ?

Invité

Profil





MessageSujet: Re: NOAH Ψ Die must be a fa n t a s t i c a d v e n t u r e ! Dim 26 Oct 2014 - 20:11


FÉLICITATION ♥
Rebienvenue chez nous, Twixette ! J'ai hâte de voir un rp familial 8D

Maintenant que tu es officiellement entré dans le monde de Breath, il te faut remplir quelques paperasses administratives mais facultatives. Toutefois, vaut mieux les remplir quand même. Je te propose donc remplir ton profil et le tenir à jour suivant l'évolution de ton personnage et tout le tralala.

Ensuite, je t'invite à venir créer ton topic de rps et ton relationnel. Et aussi venir chercher ton portable et faire une demande pour créer ton blog !

Note bien que tu peux rejoindre aussi des organisations et participer à des défis ! Bref, tu as de quoi t'amuser avec de nombreuses animations ! Bon rp parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas

NOAH Ψ Die must be a fa n t a s t i c a d v e n t u r e !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Yannick Noah
» Noah n'a pas perdu son coup droit légendaire...
» I don't wanna grow up __ Noah L. McCarthy
» Le topic officiel de l'idylle clandestine entre Noah et Amanda
» rendez vous...(pv avec Noah)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breath ! :: I'm alive :: You are (not) alone. :: Fiches invalides-