AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Melen Holmlund

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Penses-tu que
Invité respirera encore longtemps ?

Invité

Profil





MessageSujet: Melen Holmlund Lun 1 Déc 2014 - 12:27





Melen



Holmlund
« Ce n'est pas la volonté de gagner qui te rendra victorieux. C'est le refus de perdre »
33 ans ∞ Pawn, chasseur de primes∞ Worick Arcangelo de GANGSTA.
      Hétérosexuel ∞ Chasseur de primes
Tu es capable de passer des heures posé sur un vieux canapé en écoutant de la musique tout en regardant ta clope se consumer comme de discourir toute une soirée sur les mérites des blondes sur les brunes, acceptant quelques compromis sur certaines ambrées tandis que la conversation dérive doucement sur d’autres formes de blondes. Si tu n’as rien contre les aventures d’un soir, il s’avère que tu te retrouves souvent aux bras des même, au grès des caprices de vos emplois du temps respectifs.  

Tu es chasseur de primes mais tu te dis aussi récolteur de runes, casseur de dents tranchantes, vagabond du monde, éboueur à ordures célestes, nettoyeur  et.. et quand il y a ta sœur tu dis commercial, ce qui n’est pas tout à fait faux au fond : tu échanges bien une marchandise contre des runes, nul besoin de l’ennuyer avec la nature ou l’état de ladite marchandise. Mais il n’y a bien que pour elle, que tu prends soin de tordre le vrai pour le rendre plus acceptable. Pour la protéger. C’est que tu ne protèges pas grand monde, comme pour être sûr de bien le faire sans trop te pourrir la vie. D’ailleurs avec le reste du monde, c’est un peu « marche ou crève », il faut dire que tu ne fais pas vraiment dans la dentelle : tu n’as ni la langue dans ta poche, ni le coup de main délicat et tu ne tergiverses jamais bien longtemps avant d’agir ou d’en venir aux mains.

Il faut dire qu'en te voyant affalé au bar en retour de mission, tes armes à la ceinture et tes larges mains camouflant complétement ta bière, on peine à t’imaginer utiliser un bouquin autrement que pour caler un meuble –ce que tu fais aussi, soit dit en passant, mais il faut vraiment que le livre l’ait mérité- alors que les livres, tu les dévores. Tu as toujours adoré lire et n’en a jamais terminé avec cela, puisant dans les récits, les publications comme les vieux grimoires de quoi piquer ta curiosité insatiable autant qu’il t’arrive d’y trouver de quoi remplir à bien certaines de tes missions. Tu es surement trop curieux pour t’épancher et un peu égoïste aussi, préférant ainsi écouter pour apprendre et agir pour expérimenter, plutôt que de réciter ce que tu sais.
Pour ta décharge, tu te montres souvent bien plus blessant avec les mots que tu ne peux l’être avec tes poings alors si tu les économises, c'est aussi bien.

         Biographie

Une famille sans histoires ni éclats, chacun vivait sa vie comme il était convenable de le faire, avec ce qu'il fallait d’interactions sociales et d'embrassades codifiés -un bisous le matin, un autre le soir et on te demande comment s'est passé ta journée sans vraiment écouter la réponse-, de valeurs récitées comme on lirait le dictionnaire et ce qu'il faut de réprimandes. C'est le souvenir un peu flou que tu gardes de tes parents auxquels, en fils indigne, tu ne prends plus le temps d'aller rendre visite, te rachetant une conscience en leur envoyant une lettre pour noël et nouvelle an et une autre à chacun de leur anniversaire (que tu confonds encore) ou lorsque tu as manqué d'y passer lors d'une mission et que tu t'es rendu compte que tu n'étais plus capable de resituer la dernière date à laquelle tu les avais vu. Mais si tu es un fils un peu minable, tu es un grand frère exceptionnel.

Tu avais 10ans quand elle est née, Astrid. Titi. Immédiatement fasciné, tu la suivais partout dans la maison et insistais toujours, ok souvent pour pouvoir lui donner son biberon. Tu ne saurais dire si tes parents ont trouvé cela adorable ou bien pratique puisque tu ne te souvenais que de tes efforts pour attirer et conserver son attention sur toi. Même bébé, elle avait déjà ce regard un peu vide et désintéressé qu'on lui connait aujourd'hui. Tu lui as fait cents promesses, voulais qu'elle sache lire avant 3ans, a tenté de la faire participer à tes expériences avant d'en être l'objet principal -tu notais ces efforts dans un cahier que tu lui lisais-. Puis tu es entré au collège et au lycée et tu as eu de moins en moins de temps à lui consacrer. Pourtant elle t'attendait, patiemment et même si tu ne lui consacrais plus toutes tes journées, tu t'obstinais à ce que chaque moment passé avec elle lui soit entièrement dévoué. Tu l'as même emmené plus d'une fois au cinémas avec toi et ta bande de potes, qui, pour la plupart, ignoraient ta sœur autant qu'elle les ignorait elle même.
Elle t'a même accompagné au lycée une fois, parce que tu refusais qu'elle reste seule chez vous à 7ans -tes parents étaient chacun occupés ailleurs-. Les mecs se sont foutus de ta gueule, mais pas longtemps, parce que les filles t'ont trouvé adorable en grand frère protecteur.
Tu as refusé de louer ta sœur pour faciliter les plans dragues de tes potes et un type trop insistant s'en était pris une.  

Après avoir été menacé de renvois pour cause d'absentéisme -il s'agissait en fait de simple retards d'une toute petite demi heure mais le prof que tu avais le plus souvent le matin en école de lettres était un brin psychorigide sur les horaires- tu t'es décidé à quitter ta sœur -et la famille et maison qui allait avec- pour prendre ton indépendance dans ce qui est encore l’archétype de l'appartement du célibataire.

C'est dans ces années là que tu es "tombé la dedans" : de récits épiques -voir haineux- que tu as écoutés et croisés jusqu'à ne plus pouvoir douter de leur véracité, en fréquentations plus ou moins douteuses qui t'ont ouvert les yeux sous toute une partie insoupçonné de ton monde. Une renaissance pour toi qui commençait à ne même plus t'amuser de corriger ton prof de linguistique sur certaines de tes œuvres favorites, de coucher avec l'enseignante-chercheuse en lettres anciennes et qui avait vaguement culpabilisé d'apprendre que l'assistante d'administration était en arrêt pour dépression.
Tu venais de découvrir l'envers du décors, un véritable pieds de nez à tout ce que tu pensais connaitre et un sacré clin d’œils aux histoires que tu inventais pour ta sœur. Sœur que tu as toutefois protégé et tenue fermement éloigné de tout cela, chose dont tu t'es plus d'une fois félicité au cours de diverses missions où il t'a fallu faire équipe avec des "gamines" qui n'étaient ni beaucoup plus épaisses, ni beaucoup plus vieille parfois. Attention, tu adores ton métier et n'en changerais pour rien au monde, toutefois, lorsqu'il te faut soigner l'une de ces filles ou leur tenir la tête en "attendant que ça passe" parce que tu ne peux rien faire de plus, tu te dis qu'il leur aurait fallu un grand frère a elles aussi, pour leur épargner ça.

Pour sa soeur Astrid, Melen est commercial et passionné d'arts martiaux et de la culture orientale (il fallait bien expliquer le cimeterre) pour "plaire aux filles et entretenir mon corps de rêve Titi~". Il a également fait passé le combat qu'il lui a couté son œil gauche pour il ne sait jamais trop quel maladresse au boulot -ce qui n'est pas tout à fait faux au fond.. tout au fond...- , aussi, dès qu'elle remet cela sur le tapis, il invente une nouvelle excuse en souriant largement et en faisant le pitre.


         
Pouvoirs & Armes

      Cimeterre anti-vampire ∞ Il s'agit d'une  lame courbe faite d'un alliage précieux d'argent pur qui à la caractéristique d'être fin, solide et léger tout à la fois de manière à faciliter les mouvements tout en étant tranchant (au regard du prix qu'elle lui à couté, il lui fallait au moins ça purée!). Toutefois la lame ne permet pas une allonge très importante, c'est pour cela qu'il préfère chasser les Dieux : les dents tranchantes demandent toujours une certaine proximité, un contact qui le rebute toujours un peu..
      Pistolet anti-dieux ∞ Les balles sont fait d'un alliage spécial capable de tuer les Dieux, et même si on a pas jugé utile de lui expliquer le pourquoi du comment lorsqu'on lui a précisé qu'il ne risquait rien à les manipuler.
      Le Caméléon ∞ Il commence seulement à se poser des questions sur cette capacité qui le voit se fondre parfaitement dans son environnement -au point d'en être invisible pour autrui- dès l'instant qu'il dort. Ainsi, il n'est pas rare de voir les gens s'assoir/lui marcher dessus dans son sommeil, et il est passé pour un vrai salaud plus d'une fois auprès des filles qui partageaient son lit -ces dernières étant persuadées qu'il avait filé en douce- alors que lui même se plaignait de s'être fait abandonner au réveil...  

     
Il s'éveillera

∞ FIERTE ∞ Ou L'innocence du diable. Un don qui permet de paraitre innocent alors que tout te désigne comme coupable. Pour être efficace, tu as besoin d'établir un contact visuel avec la/les personnes que tu veux convaincre (le nombre de personne que tu peux convaincre augmentant avec ta maitrise de ce don, essayes déjà de convaincre ton chat que non, tu n'as pas encore oublié ses croquettes au début, ce sera pas mal). Ainsi il leur suffit de fermer les yeux/d'être aveugle/qu'il fasse nuit/qu'il(s) éteignent la lumière pour que tu te retrouves au banc des accusés. Il ne s'agit pas d'une simple confusion sur le moment en revanche mais bien d'insinuer un doute persistant : on ne va pas te croire innocent d'un meurtre alors que tu es le seul crétin à 10km à la ronde et que tu as le culot de tenir encore ton arme ensanglanté au dessus du corps, non. En revanche, même dans cette situation, la personne qui aura croisé ton regard va soudainement te trouver toutes les excuses du monde de "il a surement été forcé de faire ça" à "le pauvre, je suis sur qu'il a eu une enfance difficile" et malgré elle, cette personne ne pourra pas t'en vouloir à mort, t'accuser sans excuser ton comportement dans la même phrase et en fonction de sa force mentale, elle peut même se retrouver à s'excuser de t'avoir trouvé dans une situation embarrassante.

En gros mon petit Melen, c'est typiquement le don qui dépend 1) du contexte (nuit, pas nuit, tu t'es planqué donc il ne peut pas te voir etc..) 2) de la personne que tu as en face (si il est mentalement puissant ou non, si il t'aime bien ou pas du tout, si..)  3) tu vas quand même avoir du mal à les berner trop souvent, les gens hein.. (mais tu vas quand même te fendre la poire de les voir t’engueuler en fermant les yeux, oui)
    

     
Écran magique

      Il vous faut effectivement savoir certaines choses : 1) Tout est de la faute d'Astrid. 2) dans le cas où une tuile vous tomberait sur le coin de laggle, reportez vous à la règle n°1. 3) ps: sachez qu'elle est redoutable, sisi.
 () Et le poulpe à fait l'école du rire. Non, vraiment, j'insiste.

     
   
Code:
[b]Worick Arcangelo[/b] de [i]GANGSTA.[/i] est Melen Holmlund.
         




Dernière édition par Melen Holmlund le Mar 2 Déc 2014 - 16:39, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

Melen Holmlund

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Melen Holmlund

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breath ! :: I'm alive :: You are (not) alone. :: Fiches invalides-