AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Rye Jacob / Faking it everyday.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Penses-tu que
Invité respirera encore longtemps ?

Invité

Profil





MessageSujet: Rye Jacob / Faking it everyday. Mar 19 Aoû 2014 - 16:51





Rye



Jacob
« You can play. »
17 ans ∞ Pawns, Humain ∞ Siren de Savant.
Bisexuelle ∞ Travailleuse lambda
Cette nuit là, j'ai vu les étoiles s'emparer de ses yeux épuisés. Elle vibrait au son de la musique électronique, vouant ses sens à l’infiniment grand.  Je m'emportais avec Rye, à bord de son vaisseau spatial pour un voyage intergalactique. Perdant corps et âme dans le tourbillon des astres et des lumières. Elle est toute entière, vivant une aventure fantaisiste semée d'embûche. Elle est son aventure.

Un peu fêlée, Rye n'est pas du genre à avoir les pieds sur Terre. Rye est mentalement dissipée. Elle est ailleurs, loin de notre maison. Déconnectée serait le mot exact. Dans les vapes, elle est isolée dans sa mystérieuse bulle. Une jeune femme maladroite, peut-être même trop. Je ne doute pas que cela puisse handicaper sa vie quotidienne. Mais, elle s'en sort. Difficilement, mais dans l'idée, on y est. J'ai longtemps eu peur que sa naïveté la ferait souffrir, face à la vie réelle. Je me suis trompé sur toute la ligne. Son indifférence la plus totale envers autrui est à la hauteur d'un bouclier de fer. Enfin, c'est ce qu'elle peut faire paraître à priori mais je suis persuadé qu'il n'en est rien. Il suffit de la réveiller, de lui ouvrir les yeux de temps à autre. La barrière est si fine, entre Rye et l'irl. Toutefois, sa plus grande faiblesse reste de distinguer le vrai, le faux ainsi que toute notion de gravité. Une sorte de balance déréglée, fichue. Peser le pour et le contre est un dilemme atroce pour elle.

Rye voue une obsession, grandissante, pour les jeux vidéos, les écrans, l'informatique. Je peux la voir assise devant son ordinateur, de l'aube jusqu'à la tombée de la nuit. Baladant ses mains pleines de doigts sur le clavier tout en promenant frénétiquement la souris, elle prend son pied. A côté, le temps fusent à une vitesse inquiétante et les problèmes s'accumulent. La boule de neige devient une avalanche. Rien ne presse pour Rye. Rien, elle continue de voir la vie du bon côté, insoucieuse du jour présent.

Étonnamment et loin de ce que l'on pourrait imaginer, elle n'est ni asociale, ni véritablement froide avec les autres.  Au contraire, Rye sait être serviable (à sa manière), approximativement juste et ouverte d'esprit. Sa gentillesse est sincère et ne supporte guère toute forme de méchanceté gratuite. Je ne l'ai jamais vu s'emporter, en colère, ni quoi. Pour elle, ça sert à rien, absolument à que dalle même dans les pires situations.

« Les néons ne brilleront jamais autant que les étoiles, ils se fatiguent plus vite et font mal aux yeux. »

  Biographie

  J'ai entendu dire qu'il neige du métal sur Vénus. On devrait y organiser le Hellfest un d'ces quatre. Il était une fois, un 11 août, un astéroïde au nom de Rye Jacob s'échoue sur notre planète. Le crash étant prévu il y avait neuf mois de cela. Celui-ci donna peu après naissance au bonheur du père, un astrophysicien (au bord du chômage) et de la mère, une re-mar-qua-ble fleuriste. Ensemble, ils formaient une famille heureuse, modeste mais désormais épanouie. La petite Jacob vécu ses jeunes années d'enfance dans un cocon empli d'amour et de tendresse. Bisous.

Laissons-la donc intervenir, c'est son histoire après tout.


Oh vous savez, ma vie n'est pas bien extraordinaire. Si ce n'est qu'autrefois, j'étais, je vous assure, cette fillette un peu têtue et qui n'avait pas sa langue dans sa poche. Une vraie terreur dans la cour de récréation, je faisais des carnages en ce qui concernait les bêtises. Une pile électrique qui ne manquait pas de se surcharger lorsqu'il s'agissait d'aller s'amuser. J'étais déjà, enfant, si loin, looooooin et à des kilomètres de votre sérieux, de votre réalité. Je vivais sur un voluptueux nuage d’insouciance et réfléchissait rarement aux conséquences de mes actes. Il y avait cependant ce long soupir, de papa, qui réussissait à me rattraper. Il faisait toujours ça quand je rentrais à la maison, salie par la boue et parsemée de blessures. Puis au fond, la gamine que j'étais ne voulait pas le décevoir. Alors je tâchais de faire quelques efforts, de me faire plus discrète, plus sage. En vain.  Je me souviens du rire de maman, me voyant dans cet état peu plaisant. Comme un éclat, une étoile filante qui donnerait à n'importe qui du baume au cœur. Elle me déposait ces fameux pansements à motifs étoilés, mes préférés. J'en avais toujours trois ou quatre sur moi, c'est dire. J'ai aimé mon enfance, j'ai aimé grandir auprès d'eux. Je regrette parfois cette époque.

Vint le jour où j'ai eu une révélation. Pour la première fois, je mis les pieds dans un arcade. Que de bons souvenirs passés, des heures et des heures parmi les machines bruyantes et extravagantes. Je les trouve encore aujourd'hui si merveilleuses et magnifiques. C'est là où j'ai su que ma place était ici : un univers où les sons seraient en 8-bit et les paysages en pixel. J'exagère un peu en disant cela, c'était mon adolescence pour tout vous dire. Et vous savez qu'à cette période de votre existence, on devient un peu abruti dans sa tête. Non mais, calm down, je généralise pas, peut-être que toi t'as été bien hein. J'ai su peu à peu que cette passion allait prendre une place importante dans ma vie. Elle faisait, fait partie de mon bonheur. Rien ne me fera plus plaisir que de sentir entre mes mains une manette et l'odeur neuf d'une console à peine déballée, de m'aventurer dans une nouvelle map et de m'endormir épuisée sur une musique épique. Dans mon cas, jouer revenait à m'isoler du reste du monde. La bulle. Je n'étais pas seule, je le savais, j'en étais persuadée. Dans le monde où je me suis égarée, je me suis crée un cercle d'amis, online. Ces personnes la, je ne les ai jamais rencontrés en chair et en os toutefois ils existent, derrière leur écran. Tout comme moi. L'addict que j'étais devenue est arrivé à un point où me sortir de la chambre serait une tâche de l'extrême. La lumière du jour pourrait presque m’assommer, car je pense être habituée à l'écran de lumière chaotique. En plus j'étais vraiment nulle à l'école, une cancre.

Malheureusement, je ne pouvais pas rester enfant, adolescente, toute ma vie. J'ai abandonné l'idée poursuivre mes études, ce n'était pas fait pour moi. Alors j'ai ouvert le journal, en quête de petit boulot à temps partiel que je surligne au fluo. De quoi gagner ma vie à ce qu'il paraît. A présent, il s'agit d’atterrir de là-haut, même si cela doit se faire à contre cœur. J'ai peur de grandir et d'oublier qui je suis. Mais je reste têtue, depuis le début.



Pouvoirs & Armes

Psilocybin mushroom ∞ Elle est un champignon hallucinogène humain. Dégageant un parfum plutôt faible mais envoûtant, Rye vous fera planer d'ivresse et vous plongera dans un univers psychédélique et coloré. Illusion. Au court de votre périple mystique, vous aurez tendance à avoir des fous rires, signe de votre état d'euphorie. De plus, une baisse considérable de votre concentration accompagnée de peur, d'angoisse voir de paranoïa vous mettra mal-en-point. La durée des effets peuvent varier selon le métabolisme de chaque individu. Plus vous y serez exposé, plus le risque d'overdose ou de psychose sera grand. Néanmoins, son pouvoir reste inoffensif et la toxicité du produit minime, aucun danger ne se présente.

Bombe lacrymogène au piment d’Espelette ∞ Psssssht, provoque de douloureuses irritations aux yeux. Sensation de brûlure. Seulement en cas d'extrême nécessité. Parfait pour donner une petite touche d'épice et agrémenter vos délicieux légumes sautés.


Écran magique

J'aime les citrons et le violet.

Code:
[b]Siren[/b] de [i]Savant[/i] est Rye Jacob.
 




Dernière édition par Rye Jacob le Jeu 21 Aoû 2014 - 14:04, édité 33 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Penses-tu que
Troll de Licorne respirera encore longtemps ?



Profil

MESSAGES : 463
RUNES : -1

INSCRIT(E) DEPUIS LE : 08/01/2014
JE SUIS UN(E) : PNJ
MON ÂGE : xx




MessageSujet: Re: Rye Jacob / Faking it everyday. Jeu 21 Aoû 2014 - 15:31


FÉLICITATIONS ☠
Je crois qu'on a tous été des crétins à un moment donné de notre vie, et que certains le restent plus longtemps que d'autres //SBAFF// Mais non je vise personne D:
J'aime beaucoup ton style d'écriture, et la musique, moi qui écoute rarement, j'avoue que j'ai kiffé ! Bienvenue parmi nous !

Maintenant que tu es officiellement entré dans le monde de Breath, il te faut remplir quelques paperasses administratives mais facultatives. Toutefois, vaut mieux les remplir quand même. Je te propose donc remplir ton profil et le tenir à jour suivant l'évolution de ton personnage et tout le tralala.

Ensuite, je t'invite à venir créer ton topic de rps et ton relationnel. Et aussi venir chercher ton portable et faire une demande pour créer ton blog ! Tu peux aussi t'inscrire sur des réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter o/. Bon rp parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rye Jacob / Faking it everyday.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rye Jacob / Faking it everyday.
» Ouverture du procès de Jacob Zuma en Afrique du Sud
» INQUIETUDE DE B. OBAMA A JACOB ZUMA POUR LE RETOUR D'ARISTIDE AVANT LE 20 MARS
» Newark post (la coupe a jacob josefson)
» Jacob le karateka

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breath ! :: I'm alive :: You are (not) alone. :: Fiches invalides-