AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Once a king, always a king 〆 Hyksôs Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Penses-tu que
Invité respirera encore longtemps ?

Invité

Profil





MessageSujet: Once a king, always a king 〆 Hyksôs Liam Lun 21 Juil 2014 - 0:17





Hyksôs Liam



Akhenaten
« How will you react to this ever changing freak ? »
Plus de 1 000 ans ∞ Ancestral ∞ Gilgamesh des œuvres de Type-Moon.
Hyksôs, c'est l'incompréhensible. L'inconnue de l'équation, celui que personne n'arrive à prévoir ni à saisir, dont les objectifs restent obscurs jusqu'à ce qu'il les atteigne. Dans un sens, il est le genre de personne qui induira en erreur sans même essayer : il est tellement particulier dans son comportement que, même s'il agit bizarrement, on ne saura pas si c'est à dessein ou non. On ne verra aucune différence, juste ce personnage apparemment innocent. Par exemple on pourrait se demander ce qui lui passe par la tête s'il décide subitement de faire un détour par une rue sombre, mais cela serait vite catalogué en nouvelle frasque étrange d'un type étrange. Jusqu'à ce qu'il prenne un chaton blessé entre les bras comme si être un bon samaritain pour les félins en danger était sa seconde nature. Là on comprendrait mieux, mais par contre, on se demanderait à raison pourquoi le blondinet a pris le temps de sauver ce petit animal. Et pourquoi pas, hein ? Il en avait envie, c'est une réponse largement suffisante selon lui – et vous devrez vous en satisfaire. Nous sommes bien loin de l'image des ancestraux égocentriques et fiers, n'est-ce pas ?  

Ce qu'il faut savoir, c'est que selon son humeur de l'instant, ses réactions peuvent varier du tout au tout. À un point tel que cette caractéristique est justement l'une des seules certitudes qu'on puisse avoir sur son compte. Pour reprendre l'exemple précédent, s'il avait été de mauvaise humeur il aurait à peine accordé un regard au chaton, sans parler de s'intéresser à son sort. Et s'il avait été dans l'un de ses plus mauvais jour, il aurait même pu sourire en s'imaginant les atroces souffrances que le félin allait endurer avant de mourir pitoyablement, abandonné par le monde. Oh, juste pour précision, cet exemple fonctionnerait avec n'importe quelle créature vivante. C'est bon, vous vous retrouvez un peu de ces clichés peu glorieux désormais ? Eh oui, qu'importe l'image qu'il vous donnera, le vampire a son côté sadique sans réserve, peut se montrer cruel à en faire pâlir certains. Et qui de plus a un penchant individualiste manipulateur. Ne pensez pas qu'il est gentil en vous basant sur le sauvetage de chaton, vous risqueriez d'être déçu le jour ou vous le recroiserez et qu'il ne voudra pas bouger parce qu'il sera pris d'une terrible crise de flemmagite aiguë. Bref, plus lunatique que lui, ça s'appelle la schizophrénie.

Le pire, c'est qu'un rien suffit à changer son humeur et qu'il le ferait presque exprès. Car malgré tout, il est intelligent et sain d'esprit. Globalement je veux dire (kofkof). Mais même si notre Akhenaten est changeant, on le comprend mieux quand on sait les trois choses qui le motivent : les coups de cœur, les coups de tête et son envie de profiter de la vie, de s'intéresser à différentes choses, de se divertir. Pour résumer il suit ses envies, qu'elles soient brusques, farfelues ou dénonciatrices d'une paresse monstre. Elles couvrent un large éventail puisque, loin de se refuser quoi que ce soit, l'immortel n'hésitera pas à franchir les limites de la décence ou de la morale s'il peut y trouver un amusement quelconque. D'ailleurs il aime bien observer les humains tandis qu'ils se débattent, se disent libres tout en formant des communautés et vivent soit en pensant toujours au lendemain (donc en pensant ne jamais mourir et en gâchant complètement leur précieux temps), soit en s'emprisonnant dans des contraintes qui s'imposent à eux-mêmes (en refusant de voir certains plaisirs comme tels), soit comme de vraies bougies étincelant à chaque instant. Mais s'il voit un conflit il n'interviendra pas, les affaires de ces petits humains ne sont pas les siennes tant qu'ils ne l'importunent pas.

Hyksôs a tendance à tourner tout ce qu'il peut en dérision (lui y compris), voir à prendre les choses à la légère. Il n'aime pas se compliquer la vie et puis, avoir les sourcils froncés, ça donne des crampes. Ainsi, bien qu'il lui arrive de s'énerver, il faut vraiment avoir mis la gomme pour qu'il nous tienne en rancune. Il en vient rarement à maudire quelqu'un pendant des années. Par contre comme vous devez vous en douter, c'est le genre d'exploit qui nuit à la santé, car le blond ne vous laisserait pas vous en tirer facilement. Par la même, sans sa capacité à ne pas rester sérieux, le blond aurait du mal à supporter les autres vampires : en effet il n'est pas très apprécié, beaucoup se moquent de lui, rient sous cape et médisent derrière son dos. M'enfin, il sait qu'ils cherchent juste à étouffer leur peur (preuve étant que devant lui ils n'oseraient pas jouer les vipères) et laisse faire ces gens insignifiants. Ce qu'ils peuvent bien raconter ? Oh, le plus souvent, ils ragotent sur ses derniers faits et gestes les plus marquants. Ils ont de quoi faire, puisque l'ancestral s'est depuis longtemps débarrassé de toute notion de gêne. Lui, pudique, réservé, calme et rangé ? C'est plutôt le contraire, il suffit de voir à quel point ses blagues peuvent être de mauvais goût pour s'en rendre compte.

N'allez pas croire pour autant qu'il n'a aucune fierté. Hyksôs est tout de même l'un des premiers vampires et un ancien roi, mieux vaut donc ne pas trop le chercher. Pour être capable de sortir des phrases narcissiques il faut bien les penser ne serait-ce qu'en partie, sans forcément jouer dans la même cour que Regina-je-suis-le-nombril-du-monde. Ah, celle-là, elle ne cessera jamais de l'épater. Il ne l'apprécie pas vraiment, mais qu'est-ce qu'elle est drôle à embêter ! Cela compense son caractère de petite reine difficile. Mais quitte à choisir, le suceur de sang préférerait quand même passer une journée avec la petite Sharmal. Elle fait de son mieux pour l'éviter et lui lance souvent des regards assassins, mais qu'elle est mignonne... A croquer. Peut-être plantera-t-il un jour ses canines dans son cou, mais pour l'instant il évite de lui révéler sa nature puisque les vampires sont justement le gibier de cette charmante chasseresse. C'est pas de chance, mais bon, on ne peut pas lui reprocher de perdre espoir trop rapidement. Au contraire, son obstination fait partie intégrante de sa fierté, tenter de lui faire obstacle lorsqu'il désire quelque chose signifie avoir cent pour cent de chances de le regretter – et il a une excellente mémoire, même à son âge.

En outre, Hyksôs se veut être un homme de goût – c'est en partie pour cela qu'il préfère qu'on l'appelle Liam, ça fait moins vieux jeu. Il aime le bon vin, le bon sang, le luxe, le confort, la bonne compagnie et les belles choses. Autant dire que ses calices sont triés sur le volet et que son palais contient une sacrée fortune, entre les alcools et les différents trésors. Car en plus c'est un grand collectionneur, principalement d'objets de grande valeur. Il aime tout particulièrement l'or, vous ne le verrez pas souvent mettre les pieds hors de chez lui sans son collier et ses boucles d'oreilles faits de ce matériau précieux (quoi c'est pas viril de porter des bijoux ? Bien sûr que si voyons). Ah et il a aussi une passion pour les félins, notamment les lions (sinon il n'en aurait pas un à la maison). En revanche, l'ancêtre à l'apparence de jeune homme n'apprécie ni qu'on l'interrompe alors qu'il s'amuse, ni les personnes ennuyantes. Et étant possessif mais aussi protecteur, il ne supporte pas qu'on touche sans permission à ce qui lui appartient, à l'un de ses rares proches ou à une personne qui l'intéresse. Vous êtes prévenus.

Pour conclure, notre sujet d'étude donnerait presque l'impression d'être un type louche légèrement extravagant. Le plus souvent il vit au jour le jour en faisant comme bon lui semble, sans se soucier des autres, tel un homme vivant en marge de la société. Par moments paresseux, à d'autres bourreau, il peut revêtir n'importe quelle casquette. Ce qui ne fait que le rendre plus imprévisible encore et nous fait nous demander jusqu'où il pourrait aller. Cela dit il faut reconnaître que l'ancien serviteur des dieux est doté d'une grande capacité d'adaptation. Sinon, il ne serait pas aussi familier avec les mœurs et la technologie actuels. Sans doute qu'il le doit en grande partie au temps qu'il passe à observer. Ce qui ne l'empêche en rien de dégager une aura qui est particulière aux premiers vampires comme lui, une sorte de charisme, un charme. Il est intimidant, mais seulement quand il se décide à être sérieux, parce qu'on a du mal à craindre un inconnu qui s'amuse de tout. M'enfin le fait qu'on le sous-estime n'est qu'un atout en plus dans sa main au final.
Enfin, je ne peux vous quitter sans vous parler de ce qui le caractérise le plus : son sourire. Ou plutôt, ses sourires, car Liam s'adapte toujours à la situation (n'oubliez pas qu'il est très changeant). Tantôt taquin, amical ou carrément carnassier, jusqu'au sadisme, il maîtrise toute la panoplie. Il a eu tout le temps pour et, justement, sait prendre le temps.

  Biographie

   Des milliers de visages, des centaines de paysages, des dizaines de vie. Voilà ce qu'a vu et vécu Hyksôs. Sous ses airs de jeune homme pimpant et désinvolte il cache une expérience que peu de personnes possèdent, humains et vampires confondus. En même temps, faire partie des tous premiers vampires crées et qu'on a été roi, ça y contribue grandement. Mais n'allons pas trop vite en besogne ; j'ai tout le temps de vous raconter mon histoire, mais me croirez-vous ?

Par où commencer ? Pourquoi pas par le début, tiens.
C'est le moment où beaucoup diraient simplement qu'ils sont nés d'un papa et d'une maman (ou dans une fleur pour les plus naïfs). Pour ma part, c'est un dieu qui m'a donné la vie. Et comme un dieu ne ferait jamais rien de tel sans arrière-pensée, il avait bien évidemment une idée très précise de l'utilité que j'aurais : Anubis ne voulant pas que sa statue reste sans défense, il m'a crée de toute pièce avant de sombrer dans un long sommeil en compagnie de ses semblables. Pourquoi les dieux nous ont-il donné une apparence humaine ? Des dragons auraient été plus dissuasifs. M'enfin, au moins, ils ont bien pensé à nous conférer des capacités physiques supérieures ainsi que quelques pouvoirs.
S'ils nous avaient donné une autre forme, serions-nous restés à leur côté ? Peut-être. Non pas qu'ils l'admettraient si c'était le cas puisque cela équivaudrait à une erreur de leur part, un manque de jugement. Quelle honte ce serait pour eux. Bref, ils ne s'imaginaient sans doute pas qu'au bout de quelques décennies, ceux qu'ils avaient crées pour les servir et les protéger commenceraient à déserter leur poste. Le fait est qu'en plus de nous avoir donné des corps capables de se mouvoir et résistants, ils avaient insufflés en nous une conscience propre, une âme ainsi qu'un cœur. Et au fil du temps, après que nos maîtres se soient statufiés, nombreux sont ceux qui ont succombé à l'appel de l'extérieur. Que ce soit  pour se débarrasser de ce sentiment d'isolement et de solitude, pour satisfaire leur curiosité ou encore parce qu'ils s'ennuyaient.

Je fais justement partie de ceux qui ont déserté leur poste pour la seconde raison (et pour la troisième aussi, certes). Mon intérêt pour le vaste monde qui s’étendait au-delà de ces sanctuaires enfouis avait été piqué très peu de temps après ma « naissance » et a eu raison de ce sens du devoir que j'avais. Mais j'ai été malin : je suis resté discret, car je savais les risques que je prendrais dans le cas contraire. Le souci, c'est que quelques-uns d'entre nous n'ont pas été aussi discrets. Au lieu de se mêler tranquillement aux humains, ils ont cherché à s'affirmer en tant que vampires - voir à dominer les humains sous prétexte que nos capacités sont bien supérieures. Ceux-là ont été naïfs. Ils auraient dû savoir que la peur est un moteur puissant chez les hommes et que, si nous nous faisons remarquer et exposions nos capacités, ils comprendraient rapidement la menace que nous représentons. Résultat, nous nous sommes rapidement retrouvés avec l'étiquette « monstre » et avons dû faire face à des chasses aux "suceurs de sang" (quelle expression péjorative), menées dans le but pur et simple de nous exterminer. Enfin plutôt de les exterminer, parce qu'en ce qui me concerne, je savais faire profil bas pour échapper aux filets. D'ailleurs, puisque je ne voulais pas me faire remarquer et que je ne ressentais pas le besoin d'aider mes semblables (qui n'avaient qu'à être plus malins), jamais je ne les ai soutenus ou porté assistance durant ces chasses même quand ils me le demandaient – ou comment se faire une mauvaise réputation auprès de nos pairs. Je dois être individualiste.

Si vous voulez la suite amenez-moi un verre de vin, ma gorge se dessèche à force... Je rigole. Par contre donnez-moi une seconde pour changer de position, même ce fauteuil devient inconfortable à force.
Voiiilà, c'est fait.

Bon, où en étais-je ? Ah oui, je disais que je n'étais déjà pas apprécié des autres vampires à l'époque où ont commencé les chasses. C'est que mon but était de vivre librement, pas de m'attirer des ennuis. Je m'étais très bien intégré parmi les hommes (c'est d'ailleurs moi qui me suis donné ce nom de famille), tout en faisant attention à ne pas rester trop longtemps au même endroit et à ne pas trop en dire sur moi-même afin de ne pas éveiller les soupçons. Cependant je n'étais pas seul : je pouvais compter sur mon ami de toujours, Enkidu. Il était celui à qui je faisais le plus confiance et un ancestral comme moi.
C'est ainsi que j'ai vécu pendant plusieurs siècles, à jouer les nomades explorateurs cherchant à voir le monde de ses propres yeux. Mais je restais proche de la société, car la politique humaine m'intéressait assez. Chez nous les vampires c'était la loi du plus fort, alors leur monarchie m'intriguait et j'ai fini par développer une passion sans même m'en rendre compte – et je m'y intéresse encore, mais de plus loin. C'est tellement passionnant de voir les batailles qui se livrent en coulisses à grands coups de trafics d'influence, de menaces, d'alliances, de trahisons, de complots et autres armes politiques. Ceux qui sont censés prendre les décisions les plus importantes, être un exemple et mener tout un peuple ne trouvent rien de mieux à faire que de se tirer mutuellement dans les pattes sans compassion en jouant les hypocrites. Le tout sur fond de course à l'autorité, car leur soif de pouvoir n'a d'égal que leur égoïsme. C'en est à se demander si leur préoccupation première est leur petite personne ou ceux qu'ils représentent et dirigent.

Leur petit jeu m'amusait et m'intriguait tellement qu'au bout d'un moment, j'ai même décidé d'y participer moi-même. C'était il y a six siècles. Mais évidemment je n'étais pas des moins avares, pour ne pas dire que j'étais mal placé pour juger la noblesse ; alors évidemment, mon objectif ne pouvait être moindre que le trône.
Pour l'atteindre, j'ai joué de mes atouts. Non pas physiques, hein (quoi qu'un peu quand même), mais vampiriques. Grâce à mes capacités physiques j'ai rejoint l'armée, mais ai rapidement été muté à la garde personnelle du roi et en suis même devenu le capitaine. Ce poste m'a permis d'approcher l'unique héritière au trône, une jolie jeune femme peu expérimentée côté cœur que j'ai séduit et mordu afin de la mettre sous mon contrôle. Nous nous sommes légalement mariés avec la bénédiction du souverain, une union qui fit de moi son successeur lorsque mon beau-père passa l'arme à gauche. Je pus enfin m'asseoir sur le trône et le fit sans rencontrer d'opposition notable. Le sentiment de puissance qu'on ressent alors qu'on prend place pour la première fois, qu'on se retrouve face à une assemblée dont l'attention est entièrement dirigée vers nous, est indéfinissable ; ils étaient prêts à boire mes paroles et à assouvir tous mes désirs. À l'occasion de mon couronnement on m'offrit même un lion, symbole de puissance et de royauté.
J'ai régné dix-neuf ans sous le nom de Gilgamesh. Elles sont passées très vite, mais ça a tout de même été la bonne époque.

Pendant cette période j'ai beaucoup profité de mes privilèges pour vivre au mieux cette expérience, qui m'a réellement donné goût au luxe. Dans l'ensemble je ne pense pas avoir été un mauvais roi (ce n'est pas comme si nous étions tombés en faillite), mais beaucoup disent et disaient que j'étais trop dur, susceptible et belliqueux. Certes j'ai souvent mené mon armée (vers des victoires éclatantes) et j'ai fait décapité plus d'une personne pour outrage, mais il ne me semble pas que cela ait été si extrême que ce qu'on a pu raconter. Bah, c'est bien connu : le temps, les opinions et les rumeurs déforment les faits.
Ce qui est vrai par contre, c'est que ma jeunesse attisait la curiosité. C'est qu'un roi qui ne vieillit pas, ils n'en avaient encore jamais vu. Les rares personnes qui croyaient encore à l'existence des dieux disaient que j'étais béni ou envoyé par eux, mais pour la majorité j'étais une sorte de sorcier ou un vampire. Autant dire que j'étais un sujet de conversation intarissable pour mes citoyens.
Cela dit je savais bien que je ne pouvais pas garder mon trône indéfiniment, en plus même être roi peut devenir lassant et je ne voulais pas en arriver là. J'ai donc décidé de m'éclipser en mettant en scène mon propre assassinat. Effacer toute trace pouvant permettre à quiconque de remonter jusqu'à moi par la suite fut le plus gros du boulot, heureusement j'avais encore et toujours Enkidu pour m'aider.

Une fois « mort » je me suis installé dans un palais situé en plein désert, au bord d'un oasis, et ai profité de la grande fortune que j'avais amassée. Vivre dans l'opulence sans avoir à faire quoi que ce soit de ses journées c'est le paradis, on se sent bien.
Le souci, c'est que ce sentiment ne dure pas bien longtemps. Au bout de huit décennies j'ai commencé à me morfondre et, après un siècle, Enkidu a commencé à me répéter tous les jours que j'étais insupportable. Finalement, au bout de cent-vingt ans passées à me faire oublier en restant tranquillement dans mon coin, j'en ai eu marre.
Mais pourquoi je vous raconte cela ? Ce n'est pas comme si vous aviez fait quoi que ce soit pour mériter d'en apprendre plus sur moi. M'enfin, maintenant que j'y suis, autant faire un effort et aller jusqu'au bout... J'espère pour vous que vous m'en serez reconnaissant. Par contre je vais faire vite, j'ai d'autres chats à fouetter contrairement à vous qui, trop curieux, lisez ces lignes.

Je disais donc qu'une grande lassitude m'a envahi. Tout était tellement plat, insipide, inutile, dénué de tout sens à mes yeux, que j'en étais devenu irascible. Alors pour me sortir de cette passe qui me tapait tellement sur les nerfs qu'elle en affectait les autres, j'ai décidé de m'approcher une nouvelle fois des humains en me disant qu'après tout ce temps, il y avait peu de chances qu'on me reconnaisse. Pour l'occasion je me suis même trouvé un nouveau prénom, « Liam ».
Mon observation amusée a reprise tranquillement. A un moment je me suis mis à jeter des pierres par-ci par-là pour troubler les quotidiens trop lisses, je provoquais des vagues à l'échelle de quelques personnes pour me distraire de leur réaction. Parfois je jouais aussi en testant l'un de leurs métiers – je mourrai moins idiot que Regina au moins.
Bref, après ça j'ai plus grand chose à raconter. Mais si j'en rajoute pas un peu, vous allez croire que je voulais juste me vanter en disant que j'ai été roi. Donc, je vais vous parler un peu de l'arrivée de ce timbré de scientifique. Quelle idée il a eu, de sortir les statuettes de leurs temples souterrains et d'implanter les âmes des dieux dans de simples mortels. Niveau empoisonneur public, on fait difficilement mieux. En plus cela ne m'arrange pas vraiment qu'Anubis revienne à la vie puisque j'ai, disons, déserté mon poste et qu'il ne l'a peut-être pas très bien pris. Or, mon créateur doit bien être la seule personne que je crains – effacez immédiatement cette information de votre mémoire.

Mais si j'ai une dent contre ce savant fou, c'est surtout parce qu'il a développé cette drogue appelée « crimson » à base de sang vampirique. Pour ses premières expériences il a capturé beaucoup de mes semblables, dont Enkidu, pour les soumettre à des traitements inhumains. Il les a traités comme des rats de laboratoire, et mon ami y a laissé la vie. J'ai moi-même évité ce sort de peu et ce qu'il a fait à Enkidu me reste en travers de la gorge. C'est comme si j'avais avalé une arrête de travers et que je rêvais désormais de la retirer de la gorge pour la casser en plusieurs morceaux et la jeter dans les ordures. Voilà donc plusieurs années que j'ai une dent contre lui, oui, mais il n'est pas facile à atteindre – sinon je me serais déjà vengé. M'enfin, passons. Je vais terminer sur une note plus positive.
Il y a quelques mois, alors que je me baladais à Kalel, j'ai eu une soudaine envie de voire un verre. Alors je me suis arrêté dans une taverne choisi au hasard et ai commandé un verre de vin à la serveuse. Celle-ci s'appelle Sharmal, c'est une jolie jeune femme qui m'a tout de suite attiré. Depuis je suis retourné plusieurs fois dans cet établissement pour la revoir et, plus le temps passe, plus elle me plaît. Seulement voilà, cette jeune femme résiste bien à mon charme. De plus j'ai rapidement appris qu'elle était une chasseuse de vampires, ce qui est bien dommage puisque je pars avec un handicap. Mais j'obtiens toujours ce que je désire, la petite Sharmal ne fera pas exception. Elle s'en rendra compte bien assez vite, j'ai tout mon temps ♥.

Voilà, vous connaissez désormais les grandes lignes de ma longue vie. Maintenant faites-moi plaisir et allez voir ailleurs si j'y suis, avant que je décide de jouer la carte de la sécurité en m'assurant que vous ne répéterez jamais tout cela à quiconque. Après tout, mon avis change encore plus rapidement que ne coule le sang de mes victimes.

   
Pouvoirs & Armes

Gate of Babylon ∞ Des épées jaillissent du néant pour s'abattre sur les ennemis. Au plus il y a d'armes invoquées au plus le lanceur doit dépenser d'énergie.
Golden cloth ∞ Hyksôs peut s'équiper d'une armure dorée qui le protège aussi bien des attaques physiques et magiques, mais a pour inconvénients de le ralentir et de puiser dans ses réserves magiques.
Maîtrise de l'électricité ∞ Il sait s'en servir habilement, par exemple pour paralyser quelqu'un. C'est un pouvoir qu'il apprécie car il peut l'employer dans presque n'importe quelle situation.


Il s'éveillera

Intimidation ∞ Pouvoir permettant, en regardant dans les yeux ou en croisant le regard d'autrui plus de 3 secondes, de faire ressentir une peur inexplicable. Plus on fixe les yeux d'autrui, plus la sensation de peur augmente. Dès que le contact visuel est rompu, la peur disparaît.




Écran magique

Hellowo, moi c'est Bunny, mais tu peux aussi m'appeler celle qui ne savait pas se présenter /BUS/. Bref je suis née un 5 décembre et j'ai vingt ans, mais au fond je suis encore une adolescente je crois XD J'habite en Ile-de-France, dans un patelin assez tranquille. Ah et j'adore briser l'image de mes personnages sur la cb, attendez-vous à recevoir plein de cœurs, de hugs et de cookies. Sinon, quoi d'autre... ? J'espère avoir bien cerné HykHyk (si ce n'est pas le cas accusez Serah, c'est grâce - ou à cause - d'elle que je suis ici -vlan-) et je balance souvent des bêtises, ne me tapez pas svp éè Love sur vous ♥
Code : (Validé Bunny ♥)

[/i][/i]
Code:
[b]Gilgamesh[/b] des oeuvres de [i]Type-Moon[/i] est Hyksôs L. Akhenaten.

 




Dernière édition par Hyksôs L. Akhenaten le Mer 13 Aoû 2014 - 20:20, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Penses-tu que
Ghost respirera encore longtemps ?



Profil

MESSAGES : 87
RUNES : 120

INSCRIT(E) DEPUIS LE : 13/03/2014
AVATAR : Napsta
JE SUIS UN(E) : PNJ
MON ÂGE : don't need it
ARMES&POUVOIRS : Memento Mori ♛




MessageSujet: Re: Once a king, always a king 〆 Hyksôs Liam Mer 13 Aoû 2014 - 20:23


   
FÉLICITATION ♥
Bon, imagine que je suis moins grand, avec des boobs et des cheveux blonds, hein.
Je n'ai qu'une chose à dire, mon beau :
   
   Maintenant que tu es officiellement entré dans le monde de Breath, il te faut remplir quelques paperasses administratives mais facultatives. Toutefois, vaut mieux les remplir quand même. Je te propose donc remplir ton profil et le tenir à jour suivant l'évolution de ton personnage et tout le tralala.

   Ensuite, je t'invite à venir créer ton topic de rps et ton relationnel. Et aussi venir chercher ton portable et faire une demande pour créer ton blog ! Tu peux aussi t'inscrire sur des réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter o/. Bon rp parmi nous !
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://breath.forumactif.com

Once a king, always a king 〆 Hyksôs Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» lion king spirit of war
» [Octobre] Isul Romantic King
» CAVALIER KING CHARLES F 5 ANS REFUGE DE BETHUNE 62
» FT de King [Terminé]
» Rolan, the Forgotten King

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breath ! :: I'm alive :: You are (not) alone. :: Fiches invalides-