AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

I'm a badass, not a douchebag, sorry || Kalev Anderson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Penses-tu que
Kalev Anderson respirera encore longtemps ?



Profil

MESSAGES : 42
RUNES : 71

INSCRIT(E) DEPUIS LE : 16/01/2016
AVATAR : Shun Kurosaki - Yu-Gi-Oh! ARC-V
AUTRES COMPTES : Neah Argentum

MON ÂGE : 23 ans
ARMES&POUVOIRS : ∞ Intangibilité ∞ Invocation animale ∞ Mauvais pressentiment ∞ Détraqueur




MessageSujet: I'm a badass, not a douchebag, sorry || Kalev Anderson Sam 16 Jan 2016 - 14:44





Kalev



Anderson
«
Would you give me just one more chance,
So I can propose you up for one more dance. »
23 ans ∞ Mordus ∞ Shun Kurosaki de YGO ARC-V
Mµ et la Mascarade ∞ Barman au Casino de Marina
Rapidement : Imposant, dégage une certaine aura - Franc – Froid - Indépendant - Accessible mais pas trop non plus > n'accorde pas sa confiance facilement – Colérique – Impatient – Bourru – Jure beaucoup – Pas affable pour un sou – Un poil séducteur – Très taquin – Bonnes capacités d'adaptation – Très sociable quand il fait l'effort - Un peu moqueur mais c'pas méchant – A la tête sur les épaules – Brave > Ne panique jamais – Réaliste – Très malin – Débrouillard – Relativement fourbe > La fin justifie les moyens – Emotif, mais le gère bien... peut-être – Revanchard – Semble dévoué, mais en réalité profondément égoïste – Le sait et s'en veut pas mal pour ça – Considère que sa justice passe avant tout – Se renferme et évite de se rapprocher des autres – A un fond violent et ça empire, il arrive pas à le contenir > Cocotte-minute sous pression – A bien plus d'empathie qu'il ne le montre – Perspicace.

"Quarante-six "bordel" aujourd'hui, tu te surpasses, Kalev !
- Bordel Shell, t'as pas l'intention de compter ça ?!
- Quarante-sept~"

Ah, Kalev. C'est un jeune homme assez... spécial, tout le monde en conviendra. Admirez notamment son regard doré rempli de compassion, son sourire s'apparentant à une moue dégoûtée, ses doux et mielleux grognements chargés d'insatisfaction. Oui, Kalev est un peu difficile à vivre, et "un peu" est un euphémisme. Le jeune homme est relativement imposant et ne donne pas nécessairement envie de l'approcher. Intimidant, peut-être ? Voilà, c'est le mot. Et vous avez bien raison d'avoir une telle opinion de lui. Bien souvent qualifié de "sale con rabat-joie", Kal est franchement dur à approcher. Farouche et colérique, il ne lésine pas sur les moyens pour éloigner les gens de lui et apparaître comme détestable. Bourru au possible, il lui arrive de communiquer par grognements et jurons distingués plus souvent que par des phrases construites et spirituelles, et sa franchise est à toutes épreuves. Hors de question de mentir ; si il a quelque chose à vous dire, en bien ou en mal, il le fera. Bon, surtout en mal, les compliments c'est pas son truc non plus, il a du mal à communiquer son affection. Mais vous comprenez le principe ; c'est pas un fourbe, il est cash. Que ça plaise ou non n'est guère son problème à lui, si vous êtes trop fragile ce n'est pas de sa faute, en principe. Passant volontairement pour un vieux con avant l'âge, passablement cupide et chiant, il semble prêt à tout pour se la ramener et se rendre intéressant via un cynisme bien placé. Plus râleur tu meurs, et peu le supportent pour cette raison.

Cela dit, Kal est tout de même capable de faire preuve d'un peu de sympathie et de finesse. Malgré son honnêteté habituelle, il lui arrive de jouer sur les mots ou les évènements pour obtenir ce qu'il désire, et à préparer des plans assez étranges et tirés par les cheveux, mais géniaux et efficaces pour faire un coup en douce. Maître de la débrouille, Kalev semble faire preuve de capacités d'adaptation incroyables et c'est un sourire narquois aux lèvres qu'il vous prouvera, non sans fierté, qu'il est plus malin que vous. Pas nécessairement intelligent, mais malin, ça, on ne lui retirera jamais. Il est aussi relativement sociable, malgré tout ; il suffit de supporter ses sarcasmes constants, et d'avoir les oreilles assez solides pour soutenir les bonnes gueulantes qu'il peut pousser jusqu'à des heures indécentes. Pour peu qu'on ne l'embête pas, le jeune homme est sympa, vous savez ? Très émotif certes, voire volcanique, mais si il se montre si excessif dans ses réactions c'est justement pour mieux contrôler son émotivité. Cependant, il n'est pas difficile d'avoir une conversation plaisante avec lui. Approchez-le sans être trop lourdingue et vous deviendrez vite pote avec lui, ne serait-ce que pour un court instant. Par exemple, vous apprendrez vite que c'est un globe-trotter arpentant les quatre coins de Breath pour les explorer, profitant de ses escales pour récolter des infos de façon plus ou moins honnête. Vous apprendrez qu'il est taquin, tactile, qu'il se montre particulièrement chaleureux avec les demoiselles, parfois les mecs aussi, on sait pas trop si c'est un jeu ou de la séduction à l'état brut sachant que ça va jamais très loin, mais il trouve ça somme toute assez marrant. Il vous parlera d'un peu tout avec une touche d'humour, de ses anecdotes les plus étranges à ses coups tordus les plus incroyables, et il vous embarquera avec plaisir dans ses aventures. Parce qu'il aime bien être accompagné, Kal, tu sais ? Il est pas affable et semble très solitaire mais il estime que quelques blagues et tuyaux échangés, y'a que ça de vrai. Prendre les gens comme protégés, c'est sa spécialité, aussi. Parce que même si il a l'air froid dit comme ça, il vous prendra sans souci dans ses bras façon princesse, vous ébouriffera les cheveux, vous enverra des clins d'oeil complices et un peu fourbes... C'est ça qui est chiant, avec Kal. Il est si proche et si distant à la fois. Tout le monde le connait de loin, comme un bon pote, mais jamais personne ne sait ce qu'il pense au fond. Il a beau être honnête avec les autres et pointer tous leurs défauts, que ce soit pour les railler ou les aider à s'améliorer, il n'en demeure pas moins assez secret sur certains points.

Ce dont il ne vous parlera pas, c'est de lui. Son lui profond, tu vois le genre ? Par exemple, je sais pas, le fait qu'il t'abandonnera si tu deviens trop collant. Il déteste qu'on l'approche, qu'on soit trop proche de lui, qu'on en sache trop. Il a peur, voyez ? Peur qu'on le chasse. Parce qu'être un vampire, il s'y fait, hein. Si ça équivaut à être un connard de suceur de sang et à être méprisé d'un paquet de chasseurs, il est prêt à se battre. Mais justement, si il commence à vivre ainsi... il craint de se retrouver entièrement seul contre le monde. A laisser ses émotions le gouverner, à devenir trop violent, incontrôlable. Il aime bien savoir ce qu'il fait, hein. Et il n'a pas envie de blesser qui que ce soit dans le processus. Donner une gifle à quelqu'un qui va trop loin, c'est rigolo, devenir un assassin sans motifs est tout autre chose. Il vous dira pas qu'il sait ce que vous ressentez, Kalev. Il a une grande empathie, peut-être trop, c'est de famille, diraient certains. Et il est extrêmement perspicace, sans tout savoir, ça lui sert beaucoup. Mais il n'utilisera pas ces dons pour mieux appréhender vos réactions et brosser dans le sens du poil ; au contraire, il fera ressortir vos mauvais côtés, comme le petit con qu'il est. Il utilisera ça pour se protéger de vous et prendre ses distances avant de se laisser influencer. Il ne vous dira pas non plus qu'il cède facilement à l'envie de vengeance, il ne vous révèlera pas que sa justice est égoïste et un peu tordue. Qu'il se bat pour lui-même avant tout, que si vous tenez à le suivre, eh bien... ce sera à vos risques et périls. Il se dit lâche et vous ne comprendrez pas forcément ce qui lui prend, après tout, il semble se lancer dans le danger sans la moindre trace de peur. Il craint le jour où il vous frappera dans le dos, de la manière la plus déloyale qui soit.

(+) Il est aquaphobe à un certain degré, et se balade toujours avec un parapluie au cas où. Pas que la pluie le perturbe plus que ça, quoique ça le rend très mal à l'aise... En revanche, l'amenez pas à la mer, ou même près d'une énorme flaque, par exemple. Et oui... il vit à Marina.
(+) Il se sert fréquemment de son parapluie pour frapper les gens avec. La pointe effilée de cet objet peut aussi constituée une excellente arme selon lui, mais il ne s'en est jamais servi.
(+) Myope mais ne l'admettra jamais. Jamais !
(+) Il lui arrive d'offrir discrètement un verre à de jolies demoiselles lorsqu'il bosse au Casino. Lui déteste l'alcool, mais il se force.
(+) Kalev est un grand lecteur qui saisira la plupart de vos références à un bouquin quelconque. Mais n'essayez pas de lui parler de sciences ; les chiffres et les étoiles lui donnent une sacrée migraine.
(+) Contrairement à ce qu'on pourrait croire, il adore les enfants, et même si il les effraie un peu au début vous le verrez vite les porter sur ses épaules en mode "tonton Kalev".
(+) Déteste son prénom. Il préfère en général qu'on le raccourcisse – Kal, Levy, Anderson, ordure sont autant d'appellations qui lui vont bien mieux.
(+) Il recherche activement le vampire qui l'a transformé, mais ne voue pas nécessairement une haine profonde envers ces créatures, même si les Sang-Purs le laissent un peu perplexe et qu'il risque d'avoir une relation... conflictuelle avec eux.

  Biographie

   
Kalev ne naquit pas à Marina, où il habite aujourd'hui, mais à Terraria. Ah, oui, la grande cité terrestre. Si peu commun comme lieu de vie... mais hey, on ne lui a jamais demandé d'être original. Ses parents aussi étaient de l'ordre du banal, dame Olga étant une simple herboriste sans prétention, douce et discrète, et monsieur Sven étant un type bourru mais sympathique qui ne laissait cela dit que des souvenirs vagues et peu mémorables chez ses interlocuteurs. Bref, rien ne laissait supposer qu'il deviendrait un tel amour, encore moins un vampire... mais c'était sans compter sur ses deux frangins. Car oui, Kal avait vraiment une famille de fous, et peu pourront prétendre avoir pire.

Commençons les présentations : le premier, le seul, l'unique Aymeric. Ayme était un type bien, adorable, sympathique, mais quelque peu... colérique. Le dédain était sa spécialité et il était étonnant de voir quelqu'un d'aussi snob sortir d'une famille modeste comme la leur. Hautain, toujours plus classe et maniéré que les autres, monsieur était de plus intelligent et surtout, plus intelligent que les autres. Si c'était un ange envers la plupart, il pétait un câble à la moindre remarque et était un brin manipulateur. Oh, Kalev l'aimait beaucoup, ce n'était pas le souci. Mais disons qu'Ayme était... spécial.

Le second, Hershel, était pire encore. Lui n'était pas colérique, en vérité il était juste carrément instable. Hypersensible au dernier degré, il disposait d'une empathie surdéveloppée et chialait constamment, étant un gros fragile dans son enfance – pour reprendre les termes de Kalev. Naturellement c'était toujours lui qui jouait la princesse lorsqu'ils jouaient tous trois ensemble (Ayme était le roi avec sa couronne en carton fétiche, et Kalev était le dragon, parce que mine de rien, les dragons, c'était trop cool !).

Restait donc Kal, le petit dernier, mais pas le plus fragile. Comme on dit, les plus petits sont les plus teigneux et le bleu ne faisait pas exception ; dès l'enfance, Kalev était une sacrée teigne. C'était de loin le plus sociable des trois mais pas le plus apprécié, Ayme récoltant d'avantage de lauriers... mais ça ne le perturbait pas plus que cela. A dire vrai, il préférait se battre avec les uns et les autres, ne recourant que rarement aux poings mais étant capable de ressortir le vocabulaire peu correct qu'employaient parfois leurs parents lors de disputes. Autant dire qu'il se faisait souvent bien engueuler par ses professeurs, qui n'appréciaient que moyennement qu'un gamin aussi jeune emploie un vocabulaire aussi... spécial. Bien entendu, cela n'empêcha pas Kal de faire absolument tout ce qu'il voulait, quoiqu'en dise l'autorité. Enfant très turbulent, il n'était pas bête, loin de là, mais quelque chose l'empêchait de se concentrer sur les cours, ce qui lui valut de n'être qu'un élève moyen, voire médiocre. Pas que ça le dérange, cela dit ; il s'en moquait même royalement. L'important pour lui était de se donner les moyens de vivre sereinement, or un excellent job de bureaucrate n'était absolument pas fait pour lui... Ayme essayait souvent de le convaincre que ce serait mieux pour lui, mais il n'avait jamais écouté. Ils étaient radicalement différents, ouais... mais ça ne les empêchait pas de bien s'entendre, mine de rien. Les trois frères étaient plutôt unis à l'époque et c'était assez régulièrement qu'ils sortaient en ville ensemble pour acheter des trucs louches – Ayme s'extasiait devant une fausse couronne dans la bijouterie, Hershel bavait devant les jeux vidéos et... Kalev bouffait des cochonneries gagnées chez leur vieille voisine qui ne savait plus à qui offrir ses gâteaux. Parfois ils allaient dans la pièce où maman entreposait ses plantes et ils arrachaient les feuilles des précieux palmiers issus de cités éloignées, ou bien fixaient des feuilles collantes sur leurs lèvres pour se constituer des moustaches végétales, avant de se mettre à rire comme de gros snobs en buvant le thé que leur mère affectionnait tant. D'autres fois, ils essayaient d'imiter les dessins de papa, qui avait un certain don en la matière, mais généralement sans succès. Ou bien ils se retrouvaient à la librairie parce que si les trois avaient bien un point commun, c'était leur amour de l'écriture et des belles histoires.

Bah. C'était le bon temps. Mais toutes les belles histoires ont une fin, n'est-ce pas ?

Fin qui ne vint pas directement cela dit. En fait, Kalev mena une existence plutôt paisible une grande majorité de sa courte vie. Le principal souci du jeune garçon était, après tout, cette stupide mèche bleue qui lui rentrait constamment dans les yeux, à l'époque. De quoi pouvait-il se soucier ? Il était libre comme le vent, pouvait errer dans tout Terraria sans jamais se faire prendre, sans qu'on ne lui pose la moindre question. Kal fuyait souvent les cours pour aller lire des trucs à la bibliothèque ou... ouais, pour traîner en ville avec des amis, car il en avait pas mal. Il était rarement le chef du groupe (le lot d'Aymeric) ni la coqueluche que tout le monde choyait (là, c'était Shell tout craché), mais en général il constituait le gros dur sévère auquel on se fiait pour les décisions importantes. Bah ouais, les enfants ont tendance à s'attribuer des rôles très précis, vous ne le saviez pas ? C'est entre autres pourquoi ils avaient rejoint la Société Secrète des Fourbes de Terraria (aussi appelé SFT). C'était, à l'époque, un petit groupe d'enfants venus de Terraria qui se baladait dans les rues de la cité pour faire les quatre cent coups. Ils avaient même des titres assez fantaisistes. Par exemple, Hershel était le grand conseiller de la bande, pas le leader, mais le gosse sage et trop fragile pour les missions importantes qui faisait donc office de stratège. Il y avait aussi Charlie, un type bien tordu, toujours un sourire en coin, qui parvenait à accomplir des prodiges et à récolter des infos incroyables de manière mystérieuse. On l'appelait l'Ombre, d'ailleurs, car il était tout aussi discret qu'une... qu'un ombre. Ouais, ils étaient pas originaux chez les Fourbes. Il y avait aussi cette chère Céleste, une crève-la-dalle qui ne resta pas longtemps avec eux mais que Kalev connaissait bien et appréciait. La demoiselle était une pro du vol et revenait souvent les bras chargés d'oranges, le maraîcher à sa poursuite. Allez savoir, elle devait avoir un problème avec les agrumes... Passionnée et étrange, elle constituait une excellente amie pour Levy, malgré leurs fréquentes disputes. C'est souvent avec Hershel, Céleste et Charlie qu'il sortait, d'ailleurs. Aymeric ? Il ne faisait pas partie de l'organisation, même si il venait souvent les voir dans leur repère, à savoir un vieux local abandonné dans une ruelle louche. D'ici, ils préparaient des plans divers et variés, la plupart d'entre eux consistant à s'informer sur la situation de la ville et de tous les petits secrets des habitants ! En plus de voler un ou deux objets précieux, ok, mais c'était quand même une petite bande de justiciers, hein.

D'ailleurs, une fois, Kalev s'était retrouvé dans une situation... originale. Lui qui était habitué à piquer des trucs en compagnie de Céleste et Charlie, il avait aperçu, en rentrant chez lui avec Hershel, une grand-mère se faire voler son sac. Si son frère aux cheveux verts l'avait incité à se barrer vers le poste de police le plus proche pour les informer de la situation, cette tête de mule de Kal s'était précipité sur le voleur, le tabassant à coups de poings, sous le regard absolument exaspéré de son frère, qui alla l'aider pour éviter de le voir crever sous ses yeux. Naturellement, étant donné qu'il n'avait que douze ans à l'époque... il se fit méchamment tabasser. Il manqua même d'y perdre une dent au passage, mais s'en tira avec un nez cassé, quand Shell se prit une belle entorse. Cela dit, le bleu était fier de lui ; après tout, ça avait laissé le temps à la vieille de s'en aller ! Il était donc un super-héros, CQFD. Un super-héros qui devait trimballer son "frère-valoir" en passant un bras sur son épaule et mouchait allègrement son nez ensanglanté dans la tignasse verte de son aîné, certes... mais il y avait un début à tout et soyons réalistes, c'était tout de même plus badass que porter un slip rouge par-dessus son pantalon.

"C'était cool, hein, Shell ?
- Non.
- Chut, tu es dans le déni.
- Kalev, j'ai lu un truc sur le déni et je ne suis pas sûr que—
- Tu es dans le déni."

Lorsqu'ils furent rentrés, ils se firent évidemment bien réprimander... par leurs parents. Aymeric, lui, était plutôt impressionné, quoiqu'exaspéré, par l'attitude de ses deux frères. Il admit même qu'ils avaient été plutôt braves pour le coup, et que les Fourbes de Terraria... n'étaient pas si mauvais, au final. Même si ils étaient définitivement fourbes.

Les années passèrent et Céleste disparut de la circulation, ce qui... peina énormément Kalev en vérité. Sans compter que ses abrutis de frères le harcelaient en mode "T'aurais dû la retenir et balancer une tirade romantique" pour l'aîné, et "Toutes les preuves montrent que tu avait un crush sur elle" pour le cadet. Ce que, bien entendu, Kalev niait ; selon lui, elle était juste une amie, mais une amie chère, et l'absence d'explications quant à sa disparition l'inquiéta un peu. Evidemment, il restait les autres membres de la bande, ce qui le consola un peu... notamment Charlie, qu'on pouvait sans trop de problèmes qualifier de meilleur ami pour lui. Ce fut d'ailleurs vers ce moment qu'il se rendit compte des pouvoirs pour le moins... troublant de Cha, puisqu'il semblait pouvoir maîtriser les ombres. Il l'avait découvert complètement par hasard un soir d'hiver. Il traînait dans les rues de Terraria avec Charlie et tout à coup, un ennemi du groupe, sorte de caïd désagréable et ma foi fort stéréotypé que l'on trouvait souvent dans les romans pour enfants, débarqua en saisissant Kalev par le col, lui demandant où était son ami, qui lui devait quelque chose. Ce fut non sans un haussement de sourcils que le bleu lui colla une beigne, disant qu'il était juste à côté de lui. Le mec ne l'avait pas cru et était parti, non sans cracher sur ses chaussures. Kalev se retourna alors pour voir où était Charlie, mais celui-ci avait... disparu ? Pourtant, il avait clairement l'impression de ne pas être seul ici. Une présence invisible mais terriblement oppressante était là... tout près de lui.

"Où est Cha—
- Ici."

Tout à coup, le jeune garçon sortit du mur, ce qui fit tomber Kalev à la renverse sous le coup de la surprise. Il venait de... sortir de son ombre. Il l'avait vu, il était à l'intérieur de... on ombre, à lui, Kalev Anderson. Mais comment... ? Charlie avait été contraint de lui expliquer qu'il était Magicien, mentionnant bien évidemment que ce serait un secret entre eux deux. Céleste en était une aussi, du moins c'était ce qu'il pensait, même si il n'était pas trop sûr de ses pouvoirs à elle... mais il ne fallait surtout pas le révéler, il n'était pas certain de ce qui avait déclenché la présence de tels pouvoirs élémentaires, mais il cherchait. Kalev ne comprit pas très bien son charabia mais c'était... intriguant. Cependant, les pouvoirs singuliers des Holders ne lui revinrent en tête que bien plus tard. Et surtout, il ne s'en préoccupa jamais réellement. Car si le destin voulut que Kalev soit au courant de pas mal de petits secrets de Breath, ceux concernant, oh, je ne sais pas, les vampires par exemple, lui poseraient bien plus problème. Cependant, même si il essaya de garder au mieux le secret de Charlie, Aymeric, lui, découvrit assez vite qu'il cachait quelque chose. La perspicacité était commune dans la famille, raison pour laquelle l'aîné avait rapidement compris que quelque chose clochait. Et malgré ses réticences, Kalev lui expliqua toute l'histoire. Aujourd'hui encore, il le regrette.

Au fil des années, les objectifs des trois frères se firent plus clairs. Si au départ ils ne souhaitaient que s'amuser, ils finirent rapidement par trouver des idées d'avenir. On aurait pu croire, étant donné l'âge et le côté responsable et rationnel d'Aymeric, qu'il trouverait sa voie en premier, mais il n'en avait... pas la moindre idée à la base, tout comme Kalev. Hershel, lui, exprima rapidement son désir de devenir psy. C'était cool, non ? Bon, ses frères avaient de légers doutes quant à ses choix d'orientation. Shell était très fragile émotionnellement et le moindre évènement pouvait entrainer des réactions terribles, aussi il n'était peut-être pas si fait pour ce métier, mais ils n'en dirent rien. Le garçon aux cheveux verts était convaincu que sa grande empathie serait une alliée et qu'il s'en sortirait très bien. Le jour où son frère annonça cela, Kalev chercha une idée de métier, lui aussi, mais rien ne le tentait vraiment. Il eut donc une conversation avec Aymeric sur ce sujet, pendant qu'ils étaient tous deux occupés à voler des cookies dans la cuisine en pleine nuit. L'aîné avait haussé les épaules en disant qu'il voudrait bien devenir scientifique, que les mystères de la nature l'avaient toujours attiré, notamment ceux concernant ces... magiciens, comme Kalev les avait appelés le jour où il avait parlé de Charlie. Etrange... mais ça ressemblait bien à Aymeric, c'est pourquoi il n'y prêta pas vraiment attention. Lorsqu'on lui posa la question, il dit qu'il aimerait bien devenir une sorte d'espion et faire des Fourbes de Terraria une grande organisation d'agents secrets en manteau de cuir superclasse.

"Et en vrai ?" avait demandé Aymeric en riant dans sa barbe.

En vrai, il voulait juste voyager un peu. Ca le tentait, d'aller voir ailleurs, après tout l'herbe y serait plus verte (façon de parler, il doutait fortement que l'herbe puisse être plus verte qu'à Terraria). Ouais, peut-être qu'être un aventurier, voyager de ville en ville pour sauver des grand-mères ou des jolies filles serait cool ? Mais il se dit qu'en parler à quelqu'un d'aussi terre-à-terre que Aymeric serait inutile et que son frère l'empêcherait sûrement de le faire. Mais... non. L'aîné plaça au contraire sa main sur l'épaule du benjamin et lui dit de faire ce qu'il voulait si ça le démangeait tant de partir.

C'est donc à ses seize ans seulement que Kalev partit découvrir le reste de Breath ! Le garçon n'avait pas spécialement envie de continuer ses études plus loin et il n'avait qu'un désir, se barrer d'ici rapidement. Il était débrouillard et fort, ses parents ne s'en faisaient pas trop pour lui. C'est donc à contrecoeur qu'il quitta les Fourbes de Terraria, dont il était devenu le membre le plus vieux – Charlie était parti depuis quelques mois. Les gamins, pour qui il était devenu une sorte de modèle, tentèrent de l'en dissuader pour certains, mais d'autres savaient bien qu'on ne pouvait pas faire changer d'avis Kalev Anderson. Ainsi il partit visiter les environs, commençant par Kalel ! Ce qu'il regretta assez rapidement d'ailleurs, les lieux étant terriblement... comment dire... chauds ? Ouais, chauds et secs, et ça, ça lui donnait une soif terrible qu'il jugea rapidement très dure à supporter. Oh, il était assez solide de nature, mais il n'était pas spécialement agréable de vivre ainsi sous un soleil de plomb. Pourtant, la cité des sables lui parut assez agréable à visiter. Bon, il admettra difficilement s'être fait voler son portefeuille par des gosses alors qu'il se baladait tranquillement, lui qui était plutôt habitué à piquer aux autres que l'inverse. Il ne vous avouera pas avoir manqué de recracher tout l'alcool qu'il avait commandé à la taverne, sous les rires affreux des autres personnes présentes, ni qu'il avait frappé un vieil ivrogne qui lui cherchait des noises. Mais dans l'ensemble... Kalel n'était pas si mal.

Vint ensuite Fröenbourg. On passait du feu à la glace et ça se ressentait ; Kalev était complètement gelé. Il a bien manqué d'y perdre un orteil et franchement, c'est la destination dont il garde le moins de bons souvenirs. Oh, pas que ça lui ait complètement déplu, mais ce n'était pas franchement marquant, disons. Il s'est même trouvé un certain talent pour le patin à glace, ce qui est somme toute assez classe – tellement classy qu'Aymeric aurait été jaloux. Il y avait la statue du héros au centre de la ville, également, qui l'intriguait beaucoup. Après tout, qui était-il ? Kal ne le savait pas mais il se donna un objectif : non pas lui couper la tête et la revendre au prix fort avec des manteaux en renard blanc, ça c'était plutôt le lot de Charlie et Céleste, mais plutôt de le remplacer un jour. Ouaip, il serait assis là-haut comme un grand héros. Oh, n'allez pas croire qu'il en était persuadé lui-même ; c'était juste une petite pensée idiote et amusante qu'il se répétait chaque fois qu'il apercevait la statue, les écouteurs vissés aux oreilles. Kal aimait bien écouter du métal à fond, ouais. Même si ça le déconcentrait parfois et le conduisait à glisser comme un con sur la glace pour tomber sur les lombaires.

Enfin, Marina. Marina... Il adorait cet endroit, et ce fut sans doute son préféré parmi toutes ses destinations. Vous ne me croyez pas ? Et pourtant... il était loin d'être aquaphobe à l'époque. Se balader le soir sur les plages de sable blanc, les pieds dans l'eau, aux côtés d'une jolie jeune fille, tout cela avait son charme, n'est-ce pas ? Et si Kalev pensait ne pas rester éternellement, ayant soif de découvertes nouvelles, il se dit que passer un peu de bon temps dans le coin ne lui serait que bénéfique. Il y avait un peu de tout ici, et il essaya de travailler un peu du côté du port, ayant atteint la majorité et devant se nourrir un peu tout seul. Oh, jusqu'ici il s'était débrouillé, bien entendu ; petits boulots trouvés à chaque escale, services rendus, colocation, il avait toujours une bonne idée pour ne pas crever de faim dehors, et de toute manière sa famille l'aurait aidé en cas de pépin, même si il n'avait plus vraiment de nouvelles d'eux.

Cette vie de voyage et d'imprévus lui convenait à merveille. Tout planifier, c'était d'un ennui ! Le truc, c'est qu'il aurait bien aimé pouvoir prévoir cet... évènement quelque peu problématique dans son histoire. En effet, il avait rencontré un... type étrange. Cette personne, il ne la connaissait que vaguement, il avait bien eu une ou deux conversations avec elle dans le petit bar dans lequel il travaillait à l'époque. Et il lui avait trouvé quelque chose de... spécial. Ca venait sans doute de ses conversations étranges concernant une... "Eminence Sanglante". Autant dire que comme nom d'organisation, c'était fort peu discret et ça ne disait rien de bon à Kalev, qui décida de s'en mêler. Alors il avait essayé de se rapprocher de cet inconnu, pour savoir ce qu'il cachait, ce qu'il avait de si étrange. Sa curiosité était trop développée, n'est-ce pas ? Sa perspicacité, aussi. Ce qui lui avait servi d'arme ou de jouet jusqu'ici se révéla être à double tranchant. Il l'avait suivi, pris en filature, diraient certains, stalké, diraient d'autres. L'inconnu était arrivé jusqu'au port, où il embarqua à bord d'un petit bateau de pêche. Kalev connaissant bien les habitants du port désormais, et ayant bossé un peu de ce côté de la ville, il demanda à un ami marin de lui emprunter son bateau un petit moment, vu qu'il voulait passer du côté de l'île. Avec un peu de persuasion il parvint à ses fins, et réussit à suivre de vue l'homme qu'il poursuivait, sur son propre bateau – et ce malgré sa myopie, oui. Le jeune homme eut alors l'occasion de découvrir qu'il se dirigeait bien vers l'île au large de Marina. Pourquoi faire ? Quelle était cette Eminence Sanglante ? Il se devait de le découvrir...

Il parvint jusqu'à l'île et fit alors face à un petit rassemblement. Parmi les personnes présentes, encore un peu à l'écart car venant d'arriver, le personnage étrange qu'il poursuivait. Celui-ci le reconnut alors, et l'incita à s'écarter de la foule avant que quiconque autre ne le repère. Il lui demanda ce qu'il faisait ici et pourquoi il l'avait suivi – et Kalev remarqua à sa grande surprise que l'inconnu avait retenu son nom. Il répondit simplement qu'il voulait savoir ce qu'était cette Eminence Sanglante dont ils parlaient plus tôt. Ce à quoi l'homme répondit en... lui demandant d'ouvrir la bouche. Perplexe, Kalev s'exécuta. Suite à un rapide examen de ses canines, l'homme lui demanda de fermer les yeux. Instinctivement, Kalev le fit... avant de ressentir une violente morsure dans le cou. Enfin... violente ? Sur le coup, très paradoxalement, ça lui parut assez agréable. Et pourtant ce cinglé était en train de le mordre et de le vider de son sang ! Même si Kalev se sentait affaibli, et que son esprit le poussait à se dégager, la sensation agréable que forçait le vampire sur lui l'en dissuadait. Même en se forçant, il était paralysé, incapable de bouger... Jusqu'à ce que l'homme le relâche.

Epuisé, vidé de son sang, les jambes flageolantes, Kalev essaya de faire un geste, mais il n'avait en réalité qu'une envie ; s'effondrer sur le sol de la plage et dormir. Il ferma les yeux un instant, qui lui parut court, mais devait bien représenter plusieurs minutes, s'appuyant contre un arbre côtier, à l'abri des regards. Oh, il ne pouvait pas échapper au vampire qui le connaissait, mais c'était toujours mieux d'être assassiné par un seul individu que de voir une horde entière fondre sur lui pour le bouffer. Il sentit, au bout d'un certain moment, qu'on lui ouvrait la bouche, portant une sorte de coupe à ses lèvres. Qu'est-ce que... c'était ? En avalant le liquide étrange et au goût affreusement cuivré et inquiétant – du... sang ?! – il ouvrit les yeux, comme réveillé par le goût et l'odeur de mort du breuvage. Celui-ci s'avéra être... bleu. Ce n'était pas du sang, et pourtant tout portait à y croire ; épaisseur, odeur, goût... non, c'était bien du sang, seulement, pas celui d'un humain.

"Qu'est-ce que vous... faites ? C'est du sang ? murmura-t-il, reprenant un peu ses esprits.
- Bravo Sherlock... répondit le vampire d'un ton narquois. Je t'aurais bien tué mais tu as l'air robuste et intelligent. Que dirais-tu de rejoindre nos rangs ?"

Rejoindre leurs rangs... quelqu'un de raisonnable, comme Aymeric, aurait écouté leurs motivations et pesé le pour et le contre. Quelqu'un de prudent, comme Hershel, aurait certainement accepté par crainte de représailles. Sauf que Kalev... se fiait à son instinct. Instinct qui le poussait, jusqu'au plus profond de ses tripes vidées de sang, à fuir comme un couard vers le bateau, ce qu'il fit d'ailleurs. Il ne sentait plus ses jambes et chancelait à chaque pas mais ce puissant désir de fuite lui donnait ses ailes, aussi il atteignit rapidement son bateau à moteur, s'effondrant presque dedans avant de mettre plein gaz vers Marina, n'osant même pas regarder en arrière pour savoir si le Sang-Bleu le poursuivait. Il démarra à fond et ce ne fut qu'arrivé à Marina qu'il s'autorisa à tomber de sommeil et de fatigue, dans son propre bateau. Il ne se réveilla que quelques jours plus tard, dans la maison de son ami marin qui l'avait récupéré à moitié mort dans le bateau qu'il avait emprunté, et l'avait accueilli ici. Sa copine avait même préparé de quoi le revigorer, parce que soyons honnêtes, son état faisait sacrément peur.

Il put quitter assez rapidement les lieux, quoique dans un état douteux. Mais ses ennuis étaient très loin d'être finis... Il avait vingt-et-un ans et il se retrouvait attaqué par des créatures qu'il croyait imaginaires. C'était déjà assez dur à réaliser, mais... lorsqu'il commença à avoir une terrible soif de sang, il commença réellement à prendre peur. Il était revenu à Terraria pour rendre visite à Hershel, devenu psy entretemps. Le pauvre frangin connaissait quelques difficultés ; outre le fait que son salaire était suffisamment haut pour qu'il ne puisse se nourrir que de pasta box, son émotivité et son empathie le mettaient dans des situations assez loufoques, notons par exemple cette fois où il avait fondu en larmes dans les bras d'un client— ahem, patient à l'histoire particulièrement triste. Kalev écoutait ses anecdotes avec un petit sourire aux lèvres, demandant ensuite des nouvelles d'Aymeric. Dommage, Shell n'avait aucune information sur leur aîné, qui était juste venu de temps à autres lui aussi, ne lui parlant que vaguement de son job de scientifique. Mais il n'était pas repassé depuis un long moment...

A cet instant, Levy ne l'écoutait plus, fixant de manière presque obsessionnelle le cou de son frère, à moitié caché par son épaisse tignasse verte. Une terrible envie de planter ses dents dedans venait de le saisir et il dut se raccrocher aux accoudoirs de son fauteuil pour ne pas attaquer violement Hershel. Cette soif s'était déjà déclarée à plusieurs reprises auparavant, et il avait l'impression, devant le miroir, que ses canines étaient singulièrement longues, mais il s'était dit que cette histoire de vampires l'obsédait trop, voilà tout. Seulement, là, le doute n'était plus possible ; il devait boire, absolument, et boire du sang plus précisément. Si il ne le faisait pas... il allait mourir, il le devait, c'était inévitable.

Kalev trouva un prétexte pour partir au plus vite de chez Hershel et s'éloigner de lui aussi longtemps qu'il constituerait un danger pour son frère. Il pouvait supporter d'être un vampire, mais faire du mal à un de ses frères était tout simplement inacceptable. Sa famille passait avant tout, pas vrai ? Ouais, c'est ça, il ne pouvait plus approcher Shell. Il se mit donc à errer, retournant à Kalel, puisqu'il avait encore un peu peur d'approcher Marina et Terraria. Une fois arrivé, il n'y tint plus. Il céda à la tentation d'attaquer quelqu'un. C'était une jeune femme à la peau mate, le genre garçon manqué à faire des arts martiaux, mais se prendre un coup de poing ne représentait rien comparé à son besoin d'avaler le sang de cette femme. C'était la nuit, il n'y avait personne autour. Alors, aussi discret que Charlie l'Ombre fut un temps, il se jeta sur elle, la vidant de son sang. Quel soulagement... l'acte en lui-même était terrifiant. Il venait de tuer quelqu'un... mais il se sentait mieux, étrangement. Cette faim terrible l'avait quitté et il n'avait plus l'impression d'être un danger public... alors qu'il venait de devenir un assassin !

Il voulut fuir Kalel dès le lendemain, mais la chance  ne fut pas de son côté. Les chasseurs étaient là, tous proches, et si il ne soupçonnait pas leur existence jusqu'ici, il s'en rendit rapidement compte. Ils l'avaient pris par surprise, tout comme il avait attaqué la jeune femme dans son dos. Ils l'avaient empêché de bouger, à plusieurs, et ils avaient de l'eau bénite sur eux. Les souvenirs de Kalev à ce sujet sont aujourd'hui douloureux et flous ; et pourtant, il se souvient très bien de la brûlure causée par l'eau bénite sur sa peau, l'énorme cicatrice que cette arme horrible forma sur son dos et ses bras. Il avait, une fois de plus, fui. Face à un tel rassemblement, que pouvait-il faire d'autre ? Il était seul contre le monde, il l'avait toujours été – c'était même sa devise ; seul contre le monde. Toujours, farouchement indépendant. Même au sein de sa famille ou des Fourbes de Terraria, il avait ses propres plans et secrets... or, il avait bien l'intention de rester indépendant, puisqu'il ne pouvait compter sur personne. Se servir d'une quelconque organisation, en revanche, pourrait lui être utile.

Il retourna à Marina... mais le regretta vite. Trop tard, cependant ; il s'était déjà installé en ville et avait gagné son job de barman au sein du Casino de la ville lorsqu'il réalise à quel point l'eau... le terrifiait. Au départ, il crut que c'était ses cicatrices, encore brûlantes au contact de l'eau, qui lui faisaient si peur, mais il réalisa rapidement à quel point la moindre surface humide, une flaque par exemple, le tétanisait. Pas besoin d'être un spécialise pour comprendre que cet évènement avec l'eau bénite en avait fait un parfait... aquaphobe.

De son côté, lorsqu'il ne travaillait pas et ne flippait pas à la vue de la moindre goutte d'eau, il recherchait un moyen, via le web notamment, de trouver des informations relatives aux vampires, pour mieux comprendre sa position spéciale, et de faire quelque chose contre l'Eminence Sanglante à laquelle il avait été confronté. Ce fut ainsi que, par le plus grand des hasards, il entendit parler des Crime Stoppers. Le concept l'intéressa aussitôt, et Kalev n'hésita pas longtemps avant de les rejoindre. Ainsi, il recevait très facilement des informations relatives à divers crimes, certains pouvant l'aider à mieux comprendre les divers clans existant dans Breath. Certains chasseurs, par exemple, qu'il apprit à connaitre et donc éviter, ou des potentiels vampires. Entre ça et le bar, il était plutôt chargé mais ce job de justicier lui plaisait et ravissait son âme d'enfant.

Il commença donc avec des petites missions et autres choses similaires. C'est vers ce moment, où sa vie commençait à s'arranger malgré les quelques... meurtres qu'il commettait parfois pour se nourrir, qu'il décida de recontacter Aymeric. Après tout, ça faisait longtemps qu'il n'avait pas vu son grand frère, il serait peut-être temps de lui reparler avant que monsieur ne fasse une crise de drama-queen. Il l'appela donc et organisa un petit rendez-vous avez lui, pourquoi pas chez Ayme – oui, l'appartement de Kalev était trop petit et minable pour que son amour-propre lui permette d'inviter son si talentueux frère ici. Frère qui accepta, avec un peu moins d'enthousiasme qu'il ne l'aurait cru, mais bon... c'était Ayme après tout.

Levy retourna donc à Terraria pour rendre visite à son frangin, tout comme il l'avait fait avec Hershel un peu plus tôt. Cependant, celui-ci vivait dans un appartement bien mieux soigné, grand et charmant que le psy nourri aux pasta box... Ce qui n'étonna pas vraiment Kalev. En revanche, quelque chose dans l'attitude d'Aymeric le perturbait, mais il ne savait pas trop quoi. Enfin, la conversation se déroula de bon train au début. Ce ne fut qu'après qu'Aymeric, qui semblait pensif, lui demanda des nouvelles du travail. Kalev expliqua juste qu'il bossait dans un bar pour l'instant et que ça lui plaisait bien, y'avait des jolies filles, son employeur était pas trop tyrannique et le Casino avait un certain charme.

"Et toi ?"

Il n'avait pas répondu sur le coup, et ses réponses étaient nébuleuses. Ce qui, évidemment, avait fait froncer les sourcils de Kalev. Qu'est-ce qu'il lui cachait, ce fourbe ? A force d'insister, il l'incita à parler. Il avait rejoint les laboratoires MBM, et il lui expliqua brièvement leurs agissements, lui proposant au passage de les aider au lieu de rester derrière son comptoir miteux. Il connaissait les magiciens, après tout, non ? C'était même lui qui lui avait informé de tout cela. Eh bien MBM détenait des infos sur un nombre incroyable de sujets. Les dieux, notamment... n'était-ce pas fascinant ?

Non. Ca ne l'était pas. C'était putain de terrifiant et Kalev fut horrifié par ce que lui dit Aymeric. Etait-il vraiment capable de faire tout ça par pure soif de connaissances ? Sa propre curiosité avait fait de lui un vampire, celle d'Aymeric pourrait très bien en faire un monstre. Le plus jeune ne comprenait rien au charabia de son aîné mais surtout, il ne voulait pas comprendre. Au fond de lui il saisissait parfaitement la moindre de ses paroles et ça l'effrayait. Il avait beau crier que c'était insensé et que son frère faisait une énorme connerie, celui-ci demeurait sourd à ses plaintes et commençait à hausser le ton également. La réaction fut vive, spontanée ; il le mordit. Oh, à peine, juste le temps de réaliser ce qu'il venait de dévoiler – à savoir sa nature de vampire ; il recula juste à temps, sans avoir bu la moindre goutte.

"Un vampire... ? Un ennemi des dieux... ?"

Kalev n'entendit pas un murmure de plus de la part de son frère étonné et pétrifié par cette réalisation ; il fuit aussi vite que possible, embarquant dans le premier taxi pour Marina, et s'enfermant dans son appart aussi vite que possible. Il manqua plusieurs jours de travail. Les agissements de MBM, mais surtout d'Aymeric l'horrifiaient, et savoir que son cher frère se prêtait à ça le fit chialer. Ouais, lui, Kalev, pleurait comme un gosse après avoir perdu une personne aussi proche. Qui il lui restait, maintenant ? Charlie, avec qui il entrait en contact de temps en temps ? Non, pas depuis que l'ère des Fourbes de Terraria était révolue. Ses amis humains ? Il risquaient de les attaquer, et les chasseurs rôdaient. Hershel ? Ouais, Hershel était bien le seul sur lequel il pouvait compter maintenant. Son très cher frère névrosé. Une pensée horrifiante lui vint à l'esprit ; et si Aymeric essayait de le ramener, lui, chez MBM ? Après tout, si Kalev n'avait rien de manipulable, Shell était très, très influençable, surtout si on parlait de son frère... Il devrait essayer de le contacter.

Mais d'abord, sa priorité ; les Crime Stoppers. Pourquoi sa priorité ? Tout simplement parce qu'il venait de découvrir une organisation très liée mais... plus ciblée, disons. A savoir Mµ, une organisation similaire aux Crime Stoppers mais ciblant plus particulièrement Mad. Oh, ça ne l'empêcherait pas de prendre part à ses petites missions habituelles, mais son grand objectif serait celui de Mµ. C'est ainsi qu'il rejoignit leurs rangs, non pour devenir un fidèle et utile membre de leur organisation bien entendu, mais pour organiser sa petite vengeance face à son frère – avec, peut-être, le vague espoir de le raisonner et d'oublier toute cette histoire. Il commença donc à bosser pour eux. L'avantage de cette organisation étant qu'il disposait d'une bonne dose de liberté, du moment qu'il servait les objectifs de l'équipe et qu'il ne les trahissait pas, tout allait bien pour ses miches de pain. Il commença donc à travailler pour eux.

Il retourna, comme prévu, voir Hershel à Terraria, et ce assez régulièrement, ce qui ne déplut pas au psy-pasta-box. Ce qui lui permit également de découvrir une autre organisation un peu plus... obscure. Une connaissance vampire, car il commençait hélas à en avoir quelques unes, lui avait parlé de la Mascarade, qui visait à cacher l'existence des vampires... but qui arrangeait beaucoup Kalev, donc ! Il décida donc d'accompagner son ami aux Catacombes pour prendre connaissance avec cet étrange rassemblement de Vampires. Il y apprit l'existence des Calices – donc qu'il n'avait pas besoin de tuer pour se nourrir – et il découvrit nombre de choses quant à sa condition et les différentes sous-espèces de vampires, ce qui lui fut assez profitable. Mais le mieux était certainement le fait qu'ils tentaient, entre autres, de s'opposer aux objectifs de l'Eminence Sanglante, dont il comprit quelques objectifs. Pouvoir se protéger tout en combattant l'Eminence, c'était parfait ! Oui, à première vue. Mais Kalev se rendit rapidement compte que les règles ici étaient strictes et les punitions sévères ; sa liberté chérie se retrouva rapidement entravée mais, de crainte de ne pas pouvoir accomplir ses objectifs ou d'être tué, il ne put se résoudre à quitter la Mascarade... pour l'instant. Putain, on pouvait dire que la Mascarade portait bien son nom quand même ! Si seulement il avait un peu réfléchi avant de les rejoindre... mais c'était sûrement pour le mieux, et il était trop tard pour reculer. Heureusement que Mµ lui laissait plus de libertés.

Ainsi il continua à osciller entre son existence apparemment paisible d'humain sympathique et un peu farouche à Marina, barman séduisant ces demoiselles à l'occasion (ou les messieurs, m'enfin, c'compliqué, lui posez pas de questions à ce sujet), celle de justicier combattant vaillamment son frère perdu, et celle de vampire cherchant à dissimuler son existence et retrouver celui qui l'a transformé ainsi.

... Quelle existence mouvementée, bordel !

"Quarante-huit, Kalev~"


   
Pouvoirs & Armes


Intangibilité ∞ Kalev, en utilisant ce pouvoir, peut... traverser n'importe quoi de matériel. Pratique pour entrer chez les gens par effraction, non ? Cependant, ce pouvoir lui coûte une bonne dose d'énergie, et on n'entre pas dans une barrière de métal bien protégée aussi facilement que dans une cloison très fine... Sans compter que la moindre interruption peut le faire lâcher prise et le laisser coincé dans le mur. Pas très pratique donc – en fait, il risque même sa vie...  Idem si il utilise son pouvoir trop longtemps. De plus, il n'a bien entendu aucune idée de ce qui se cache derrière le mur.

Invocation Animale ∞ Kalev a la capacité magnifique d'invoquer des animaux. Oui oui, certains peuvent même lui obéir dans la mesure du possible... ahem. Le truc, c'est qu'il ne décide pas de qui il invoque. Un chien, ça va, c'est docile et pratique pour mordre les gens, mais si il tombe sur un tigre, il est clairement mal. De plus, tout dépend d'où il se trouve ; en pleine ville, il risque d'invoquer une armée de pigeons, mais à Kalel, il attirera plutôt les rares fennecs encore en vie... logiquement, les animaux rares apparaissent difficilement. Vivant à Marina, il a une fâcheuse tendance à faire pleuvoir des poissons, son parapluie est donc fort utile dans ces moments-là. Des animaux particulièrement rares (comme un boa), gros (une baleine volante ? Possible mais très peu probable, heureusement) ou intelligents (comme, je sais pas, un lémure... oui oui, c'est techniquement possible) est bien entendu très dur et sa maîtrise très hasardeuse du pouvoir l'en empêche pour le moment – de toute façon il ne choisit pas donc bon. En attendant, il déverse son céleste courroux sur ses ennemis... en faisant pleuvoir des poissons. [J'insiste sur le fait qu'il maîtrise très peu ce pouvoir et ne peut en faire qu'une utilisation très limitée pour le moment, avec des petits animaux communs]

Mauvais Pressentiment ∞ D'où vient une partie de la perspicacité de Kalev ? De ce pouvoir ! En effet, chaque fois que quelqu'un lui veut du mal, ses oreilles se mettent à siffler. Fort. Très fort. Alors oui c'est pratique pour prévoir un coup de poing ou une tentative de manipulation, mais en général il a une telle migraine à cause de ça qu'il se laisse complètement faire ou pète un câble. Sans compter que ce pouvoir s'active parfois de façon totalement hasardeuse au moindre mensonge (même avec de bonnes intentions, ce stupide pouvoir n'a aucun discernement) ou quand quelqu'un d'autre est en danger, même quand c'est lui qui veut du mal à la personne ! Conclusion : il a constamment des migraines. Et c'est chiant.


Il s'éveillera


Détraqueur ∞ Kalev peut rendre HS votre pouvoir. Oui, vous vouliez vous cloner ? Vous transformer ? Le noyer ? Eh bah tant pis pour vous, il peut bloquer votre capacité… temporairement bien entendu, et tout dépend de la puissance de votre pouvoir et de sa portée. Mais c'est quand même bien pratique, non ? Et surtout, ça l'amuse de causer des Epic Fail à tout bout de champ.


Écran magique

Ici Ney, la cutie angoissée que vous connaissez peut-être aussi sous le nom de Neah Argentum, votre fennec national (y'know, malchance, cravaches, etc). Et j'ai bien l'intention de mettre un peu d'activité en cet hiver si tristounet… avec une nouvelle teigne : Kal-chou TONTON KALEV ;D Vous en faites pas, il mord pas trop fort. J'espère que cette fiche ne vous décevra pas~

On m'appelle aussi Miss Karma maintenant parce que my, tous mes persos sont l'incarnation de la malchance en vrai. Et oui j'ai plein d'idées de prédefs avec plein de rôles différents, à commencer par le psy-pasta-box (ノ◕ヮ◕)ノ*:・゚✧

Keurs et pluies de poissons sur vous (ノ◕ヮ◕)ノ*:・゚✧

()

Code:
[b]Shun Kurosaki[/b] de [i]Yu-Gi-Oh! ARC-V[/i] est Kalev Anderson
Code:
[b]Membre quelconque[/b] de [i]Mµ[/i] est Kalev Anderson
Code:
[b]Membre quelconque[/b] de [i]La Mascarade[/i] est Kalev Anderson

 




Dernière édition par Kalev Anderson le Dim 17 Jan 2016 - 10:43, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I'm a badass, not a douchebag, sorry || Kalev Anderson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The Badass' Gallery
» Sam Goss the Badass Lumberjack [terminé]
» Badass ? C'est mon deuxième prénom [PV Jean]
» Flemme de trouver un titre badass comme j'aime le faire alors... Bonjour. 8D
» Grey Joy, [Insérer surnom badass / phrase qui claque]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breath ! :: I'm alive :: You are (not) alone. :: Fiches validées :: Poisons-