AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Shiva - Dance with the Madness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Penses-tu que
Invité respirera encore longtemps ?

Invité

Profil





MessageSujet: Shiva - Dance with the Madness Lun 28 Déc 2015 - 2:11





Shiva
« I think I’ll dismember the world and then I’ll dance in the wreckage »
Inconnu ∞ Divinité ∞ Kaneki Ken de Tokyo Ghoul.
Tu es innocent. Innocent comme un enfant, Shiva. Un enfant cherchant à comprendre son monde, mais qui en somme, n'arrive même pas à se comprendre. Tu es un être de compassion et d'une grande empathie. Tu as la capacité de ressentir les choses, mais tu es incapable de les comprendre ou de les interpréter. Tu pourrais ressentir un petit quelque chose venant d'une personne, mais tu ne saurais pas dire quoi. Autant dire que ton empathie est plus qu'un instinct qu'autre chose avec toi. Tu es aussi têtu et déterminé qu'un enfant quand tu souhaites, quand tu convoites. Tu peux être aussi assez naïf quand tu le veux. Tu es, de base, aussi innocent qu'est la pureté du blanc de ta chevelure. Mais malheureusement, cette innocence se perd peut à peu, car...   

Tu es influençable. Influençable au point de te perdre. Mais la réelle question est : influencé par quoi ? Par ces deux petites dans ta tête, l'une se trouvant être ta conscience et l'autre est une voix sans nom, une véritable inconnue dans ta psyché. Tu suis souvent ce qu'elles te disent et te laisse convaincre par les discours de l'une ou de l'autre. Faisant que tu n'as jamais les mêmes avis et les mêmes idées. Tu suis tantôt la voix de ta conscience, mature et stricte, te donnant mille et un ordres, sonnant souvent sous le lexique des responsabilités et de la raison ; tantôt l'autre, qui sonne charmeuse et amusée, qui te donnent des idées interdites et contraires à celle de ta conscience, mais pourtant si tentante à suivre. À une époque, tu faisais en sorte de lui résister, mais maintenant...

Tu es incertain. Incertain de ce que tu es réellement et de ce que cette voix, qui t'envoûte toujours autant, te dit. Tu ne sais pas, tu ne sais plus. Tu as finalement succombé. Tu t'es laissé emporté une première par celle-ci et quelle sensation. Tu te sentais bien, libre. Tu avais l'impression de respirer un nouvel air. Tu franchis l'interdit de ta conscience des tas et des tas de fois, jusqu'à tu sois tiraillé par les deux pôles : voix de la conscience et voix sans nom. L'une te crie une chose, l'autre t'en hurle son contraire. Il n'y a presque plus aucun équilibre en toi. Créer et protéger son bien dit l'une. Détruire et apprécier la ruine dit l'autre. Au final, l'un des rares équilibres est celui-ci : Détruire pour mieux reconstruire. Cela te va si bien, Shiva, divinité de la destruction et de la renaissance. C'est bien jolie cette brève harmonie, mais..  

Tu es insauvable. Insauvable dans le sens où tu tombes petit à petit dans ce monde de dualité. Une dualité qui provoque des sentiments nouveaux en toi. Tu sens, cette violence qui commence à diriger ton être tout entier. Et surtout, tu la sens, cette folie, tu peux presque la sentir contre ta peau, comme si elle te berçait de ses fins doigts de soie et qu'elle t'enveloppe de sa toile, dans un monde incohérent, mais si bon. Tu as déjà atteint un point de non retour, celui de détruire tes propres principes, tes propres règles. Il est trop tard à ce moment-là, plus de retour en arrière. Et rien qu'avec cela...

Tu es instable. Instable au point où tu ne contrôles plus rien. Parfois, tu as l'impression qu'une autre personne dirige ce corps qu'est le tiens. Comme si tu perdais peu à peu possession de ton être. Tu le vois par tant de choses, qui te semblent rationnelles et pourtant si improbables pour les autres. Tu sens un brin de mégalomanie monter en toi, mais ce n'est en aucun cas le tiens. De même que pour cette cruauté. Ce n'est pas toi, ce sont ces deux petites voix. Tu sais que ta conscience aime ton corps, te susurrant des tonnes de compliments et te faisant parfois des commentaires plutôt... gênants. Il semblerait qu'elle aussi se fait influencé par l'autre voix. Qui te contamine de sa cruauté, tu te surprends à te complaire à la vue de la souffrance et de férocité. Tu te rends compte de ta chute vers les bas-fonds du monde de la destruction, mais qu'importe, tu reconstruiras tout, à l'image de ce que ton être te dicte : violence et folie. Face à l'être absurde que tu deviens, tu ris. Tu ris en compagnie du malheur et du bonheur, qui eux, se moquent de l'être que tu es devenu.


  Biographie

Depuis combien de temps es-tu là, Shiva ? Tu ne sais pas. Tu ne sais plus. Peut-être depuis la nuit des temps, qui sait ? Cela expliquerait ton trouble vis-à-vis de l'espace et du temps. Oui ça doit être ça. Que fais-tu donc ? Tu rêves, tu te perds, tu crées et tu les laisses vivre. Une existence plutôt paisible. Cela est causé par ceux qui te vénèrent, leur optique se base sur la béatitude et l'absence d'égoïsme. Une communauté bien simple, mais paisible en somme. Une communauté qui n'a pas besoin de toi.

Dans le sens où tu n'as pas à t'impliquer grandement, tu... Tu fais juste ce que tu as l'habitude de faire. Tu te laisses aller et tu crées encore et encore pour leur bonheur le plus souvent. Tu es bloqué dans ta bulle, dans ton monde de création pure. Tu as presque toujours les yeux clos, trop plongé dans un monde qui t'es propre. Quand est-ce que tu les as ouvert pour la dernière fois ? Quand as-tu pour la dernière fois regarder le monde les yeux dans les yeux, face à face ? Aucune idée.

C'est cela, tu n'en a aucune idée. Tu es perdu dans un monde qui t'es propre, un monde innocent et paisible. Un monde qui plaît à ceux qui te vénèrent et qui tentent d'y parvenir. Ils t'imitent, oui ils t'imitent. Comment vous direz-vous ? Et bien... Tu ne t'en rends pas souvent compte, mais tu es souvent dans des postures étranges quand tu t'évades (donc tout le temps) et ils tentent d'en faire de même. Mais leur en faut bien du courage, car entre eux et toi, c'est assez différent.

Après tout c'est la distinction divin et humain qui fait déjà toute la différence, mais aussi car ton corps possède une rigidité proche de zéro, donc une souplesse plutôt impressionnante. Donc pour toi cela ne te fait quasiment rien d'être dans des positons absurdes. D'ailleurs, la plupart des divinités se seraient offusquées que des mortels tentent ainsi de les imiter, mais pour toi, cela n'avait rien de mauvais. Tu trouvais cela même amusant et bienfaisant. Tu avais l'impression de mieux comprendre les humains et eux avaient l'impression de mieux te comprendre. Un bel échange.

EN COURS...

   
Pouvoirs & Armes


SANG POUR SANG ∞ Un pouvoir adoré par l'Autre, mettre une substance dans le sang d'une personne par contact. Direct le contact, peau contre peau, c'est surtout ça qui fait chavirer la folle voix dans la tête de Shiva. Elle aime sentir la douleur des victimes, elle aime la vue de la dégradation de leur être. Comme pour ce qu'elle a fait pour Shiva. Il faut pourtant que Shiva possède la substance à 'donner' sur lui, mais ce n'est pas un problème, cela lui laisse surtout l’embarras du choix. La seule contre-partie est qu'il reçoit lui même 10% de la dose donnée, mais ça c'est la touche qui fait frémir de plaisir l'Autre, ce petit côté auto-destruction qui va avec.

DANSE DE NATARAJA ∞ Un pouvoir privilégié par Shiva, qui consiste à une brève manipulation de son sang. Brève dans le sens où cela se limite à créer 4 membres de sang depuis son bas du dos. Ces membres sont assez solides et peuvent être tranchantes. Elles représentent à la fin les 4 bras de Nataraja, mais aussi la violence et la folie de Shiva. Quand ce pouvoir est activé, il danse et les membres suivent sa danse qui semblent être sans queue ni tête. Ce pouvoir est cependant extrêmement gourmand en énergie et en sang, ce qui fait que Shiva ne peut l'utiliser qu'un court laps de temps et a souvent besoin de se reposer après. Quand il en abuse, son état peut être similaire à un importante anémie.    

TRISHULA ∞ Une arme fortement appréciée par la Conscience, le corps-à-corps, il n'y que ça de vrai. Une belle canne en bois sombre avec un pommeau en métal claire dont une marque similaire à un trident y est inscrite. Ce n'est pas un hasard, avec cette marque et ce nom, c'était à la base Trishula, le trident de Shiva. Il l'a modifié pour se claquer avec les temps présents, mais surtout avec son corps. Corps qui ne supporte que peu son ancien de mode de combat depuis son retour et qui doit s'en forger un nouveau. Un style de combat similaire à celui de la canne de combat en sonne, si ce n'est quasiment pareil.   


Il s'éveillera


∞ INSENSIBILITÉ- Permet de rendre son corps insensible ∞


EN COURS...


Écran magique


Lizzie, 17 ans, petite habitante de la Suisse, enchantée owo /pan/



Code:
[b]Kaneki Ken[/b] de [i]Tokyo Ghoul[/i] est Shiva.
 




Dernière édition par Shiva le Mar 29 Déc 2015 - 0:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Shiva - Dance with the Madness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Madness [Libre]
» This is Madness ! Madness ?
» « Drunkenness is nothing but voluntary madness » || Lerena Evergreen
» Shiva - Déesse de la Destruction - E.C
» Voyage entre Arghanat et Fen [Shiva]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breath ! :: I'm alive :: You are (not) alone. :: Fiches invalides-