AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Hideshi Takaao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Penses-tu que
Invité respirera encore longtemps ?

Invité

Profil





MessageSujet: Hideshi Takaao Dim 17 Mai 2015 - 14:37





Hideshi



Takaao
« Izanagi parvint à lui échapper de justesse et scella l'entrée du royaume des morts d'une lourde pierre. Izanami lui déclara alors que pour se venger, elle tuerait chaque jour 1 000 créations d'Izanagi. Mais celui-ci répondit qu'il en créerait 1 500, donnant ainsi naissance au cycle de la vie et de la mort. »
26 ∞ Hôte ∞ Izanagi / Nezumi de Personna 4 / N°6.
Hétéro ∞ Sans Emploi



Est-ce qu’il y a existe une façon de se décrire objectivement sans paraître narcissique ? Je sais pas, je suppose que je m’en fiche dans le fond.
En fait, je n’ai jamais trop rien eu à faire du regard des autres, alors que l’on me trouve narcissique ou non je vois pas ce que ça changerait.
Je n’aime pas me faire des ennemis bien entendu, je crois que dans le fond personne n’aime ca, enfin je suppose… C’est pas mes oignons après tout.  
Ce que je veux dire, c’est que je ne vais pas essayer de me changer pour plaire aux autres, se serait stupide.
On est ce que l’on est et je préfère que l’on me déteste pour ce que je suis plutôt que l’on m’aime pour ce que je ne suis pas... Enfin non, je ne veux pas que l’on me déteste,  je veux juste être moi même quoi !
C’est quand même incroyable qu’il faille en permanence porter le masque de la sympathie et de l'apitoiement pour que l’on ne te considère pas comme le dernier des connards.
Je suis peut-être un peu je m’enfoutiste mais pourquoi cela gêne t-il tant les autres ? Après tout les autres mènes leurs vies comme ça leurs chante, j’en ai rien à carrer.
Du coup on me reproche de manquer d’empathie, on me reproche d’être crue, je dis ce que je pense, voila tout. Pourtant je ne veux heurter la susceptibilité de personne, je ne tire aucune satisfaction à blesser quelqu’un. D’ailleurs je ne déteste personne dans le fond, pour être franc, les gens  me laissent souvent indifférents.

Ceci dit, je suis médecin. En tant que professionnel je dois m’occuper tout de même de mes patients. Je dois les écouter, les aider, les soigner. Du coup je ne peux me permettre d’être comme à l'extérieur, et ma personnalité change quelque peu. Je m'intéresse a ce que les gens peuvent penser de moi, de ce que je leur dit, je fais attention à tout les petits détails qu’ils peuvent laisser échapper. Je me surprend même à leur demander si tout ce que je leur dis, fais, ou montre leur convient parfaitement. De ce fait, je me fais bien voir des patients, et au final des mes supérieurs et des aides soignantes, parce que, soyons honnête, les infirmières et aides soignantes pourraient réellement me pourrir la vie… C’est peut-être même principalement pour cette raison que je tiens à me faire bien voir… Va savoir.

Depuis l’incident, il y a un dernier changement dans ma façon de penser. Un aspect plus bestial de ma personnalité. Je ressens une sorte d’obsession lié à ma curiosité, une sorte d'énergie qui me pousse à en savoir plus sur ce qu’il s’est passé, à découvrir qui m’a été fait ça et pourquoi. Jusqu’où ça le mènerait. Savoir si il est humain ou Vampire ou même un Dieu qui ne cherche juste qu’à s’amuser. Un être qui n’a qu’une seul envie, expérimenté ? Ou est-ce quelqu’un qui cherche des réponses pour créer quelque chose d’encore plus terrifiant ? Je veux savoir pourquoi moi, ou si c’est juste une coïncidence, simplement si j’étais au mauvais endroit au mauvais moment.


  Biographie





J'avais une vie normale, blottie bien au chaud auprès de ma routine. Je vivais comme n'importe quel jeune de mon âge. Des parents agacent tout ce qu'il y a de plus ordinaire, nous vivions dans une modeste maison de Seiryu. Rien de plus traditionnel et ça me plaisait bien, je n'en demandais pas plus.


En fait je crois que tout a commencé quand je me suis barré, disons que mes parents et moi ne vivions pas l'amour fou, comme beaucoup d'autres comme moi je leurs reprochais leurs moindre fait et geste tout comme eux me blâmaient de mille et une façon. Le gros soucis c'était les études, mon père était du genre conformiste à l'extrême alors le moindre écart de conduite prenait des dimensions inimaginables… et encore c'est peu dire, moi je me fichais pas mal des études, je n'ai jamais vraiment bossé, je me suis toujours dit “Pourquoi bosser quand on peut finir dans les premiers de la classe sans faire d'effort ?”, pas besoin de vous dire que mon père ne voyait pas les choses de cet oeil, il avait des grands projets pour moi. Il voulait que je fasse médecine et moi… bah moi j'avais pas vraiment mon mot à dire. Et autant vous dire tout de suite que si mon manque d’assiduité n’avait pas été un problème jusque la, une fois atterri en première année de médecine les choses devenaient soudainement bien différente et malgré mes facilitées, je me retrouvais forcé de décortiquer des semaines durant, des textes complexes peu avant mes examens.



À ma majorité je quitte le domicile familiale, bien heureux de ne plus avoir mes parents sur le dos à longueur de temps, sans parler des crises de nerfs… J'entamais ma deuxièmes années de médecine avec un peu d'avance. Les choses prenaient enfin une tournure intéressante. Je n'irais pas jusqu'à dire que j'étais heureux, mais le mal que je m'étais donné pour convaincre mes parents de me laisser vivre seul était à la hauteur de mon soulagement.


Puis les années passent et moi je continue mes études, j'enchaîne les petits boulots à la con pour me payer mon loyer, rien de bien passionnant, ma vie aussi monotone soit elle suivait son court.

Je n'en demandais pas plus… et il y a eu ce travail. C'était à la fin de mes études, je décidais de prendre du bon temps. J'aurais facilement pu trouver un hôpital qui veuille de moi, mon père avait un tas de contact, mais l'idée de trimer comme un dingue alors que je venais à peine de finir mes études me rendaient malade, alors je continuais à bosser là où il y avait de la place et en l'occurrence, dans un pub miteux de Seiryu. J'y ai travaillé un moment jusqu'à ce que je me fasse virer pour avoir insulté un client plein aux as, trop radin pour donner me filer un pourboire.



C'est là que les emmerdes commencent, il y avait ce message dans les petites annonces, un gars qui cherchait des jeunes pour faire des livraisons à domicile et c'était bien payé, très bien payé. Aujourd'hui quand j'y repense, je me dis que j'aurais du me doute  qu'il y avait un soucis d'ordre syndical. Mais que voulez-vous ? À l'époque je m'imaginais encore que je pouvais me faire de l'argent tranquillement en me tournant les pouces.

Je m'étais donc présenté à l'adresse donnée et puis plus rien. Je suis bien incapable de vous en dire plus, je sais seulement que ça a duré plusieurs jours, j'étais retenu contre mon gré et rien ne semblait pouvoir me tirer de cette mauvaise passe, que ce soit les cries, les larmes ou les supplications, je n'ai que très peu de souvenir, c'était… sombre, comme si j'étais aveugle et il n'y avait pas de douleur.


Puis je me suis réveillé, mais les choses n'étaient plus comment avant. Je ne sais pas comment vous dire ça, je voyais des choses qui n'existent pas. Je ne parle pas d'esprit, c'était... des symboles que je ne pouvais pas interpréter. Au début je me demandais si on m’avait drogué, avec de la cocaïne ou des amphétamines. J’ai regardé au niveau de la veine médiane du coude; aucune cicatrice, aucune marque. Je me sentais tout de même bizarre, je tournais encore. Je me mis à chercher d ‘autres endroits mais toujours rien. Je me posais des questions. Trop de questions. Il fallait que je sache. Que je trouve celui qui avait fait ça. Ma curiosité, mes peurs se résumeraient à cette chasse a l’homme, ou à cette chasse au monstre. Les doutes sur ma santé mentale cessèrent lorsqu'il se presenta à moii, il se faisait nommer Izanagi et quand il me parla pour la première fois je savais que j'avais vraiment été drogué...




C'était quelques semaines après les faits, je consultais les petites annonces quand une voix m'a balancé froidement “Tu es médecin, pourquoi ne pas aider ton prochain ?” les premières semaines je faisais mine de ne pas l'entendre, supportant nuit et jour ses blâmes sur ma façon de vivre, comme quoi je devrais aider mon prochain et ses questions à rallonge. Il me répétait sans cesse qu'il ne comprenait pas pourquoi j'étais devenu médecin si je n'aimais pas aider ceux dans le besoin.
Il était pire que mes vieux maintenant que j'y pense, toujours en train de me dire “fait pas ci, fait pas ca.” Un jour ça m'a pris sur un coup de tête, je lui ai répondu. Une grosse connerie, puisque depuis que je l'ai fait il me parle deux fois plus.


Il se décrivit comme un Dieu, une entité puissante, mais endormis depuis bien longtemps, me racontant tout un tas d'histoire emplie de noblesse de bonté et de tolérance. Il disait posséder une lance et une apparence physique puissante, ce que je remettais en question du fait qu'il ne soit qu'une voix dans ma tête, mais ce n'était pas tout, il connaissait les symboles que je voyais à longueur de temps et m'appris à les déchiffrer.

Au final je finis par admettre que peut-être il existait belle et bien, en partie pour le faire taire, en partie parce que je me fichais. Dans tous les cas sa voix était bien réelle pour moi. Deux ou trois recherches internet plus tard j'apprenais que tout ce qu'il me disait s'avérait vrais, ou du moins les sites parlant de mythologie semblait y croire dur comme fer. Izanagi c'est un genre de vieux sage qui te fait la leçon, qui te pousse à bien agir ca n'a jamais été mon truc alors on peut pas dire que lui et moi on soit super pote mais au moins pour la première fois je m'intéresse à quelque chose.
-Hé Iza, je me demandais, c'est vrai ce que l'on dit ? Genre ta femme est enfermée dans le monde des morts par ta faute ?
-Ne parle pas de choses que tu ne comprends pas petit.
-Ok, mais quand même ca doit te l'a foutre mal, pas vrais ?



   
Pouvoirs & Armes

天国の装置 (Tegoku no Sochi / Equipement Céleste) ∞ Hideshi fait appel aux pouvoirs d’Izanagi, dont il revête l’apparence, possédant ainsi “Ame no nuhoko” une Lance en argent, sombre comme la nuit et parfaitement aiguisée, elle possède de multiple cran d'arrêt sur sa surface non affûtée. Elle serait selon Izanagi, parfaitement tranchante en toute circonstance, mais cette capacité s’accompagne d’un lourd fardeau, elle puise considérablement dans ses forces et l’utiliser plus d’une demi heure pourrait le plonger dans une profonde léthargie.

思兼 (Omoikane / Rassemblement de savoir) ∞ Hideshi utilise le savoir et les connaissances d’Izanagi pour percevoir la nature profonde et l’âge de personnes qui se trouvent en face de lui. Mais il ne peut se concentrer sur qu’une seule et même personne à la fois. Il peut aussi connaître le nom de la personne; il voit ces informations au dessus de tout un chacun, en signes que seul Izanagi peut traduire.

磤馭慮 (Onokoro / Première terre ferme) ∞ Hideshi utilise “Ame no nuhoko” la lance d’Izanagi, en la pointant vers le sol pour créer une excroissance de terre, prenant la forme qu’il désire tel qu’un mur, une colonne ou même un chaise. Mais cette technique lui consomme pas mal d'énergie et pour le moment il ne peut que développer qu’une ou deux créations à la fois sous peine de s'effondrer, à bout de force.

物質の制御 (Busshitsu no seigyo / Contrôle de la matière) ∞ Hideshi peut contrôler la matière afin de la modifier en liquide, solide, élastique ou tout autre chose. Mais ce pouvoir à un coup élevé en énergie et il ne peut l’utiliser qu’une fois toute les heures. Ce pouvoir s’active quand Hideshi touche la surface avec sa Lance. La surface dépend seulement de la quantité d’énergie qu’il déploie pour cette action, étant de plus en plus dangereux en fonction de cette quantité.




Il s'éveillera

J'aime ce qui est SpécialLe Physique est le plus importantJe crois au Psychisme.



Écran magique

()

Code:
[b]Izanagi / Nezumi[/b] de [i]de Personna 4 / N°6[/i] est Hideshi Takaao.
 




Dernière édition par Hideshi Takaao le Lun 8 Juin 2015 - 2:45, édité 41 fois
Revenir en haut Aller en bas

Hideshi Takaao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breath ! :: I'm alive :: You are (not) alone. :: Fiches invalides-