AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Killian Nielsen - Le monde sans les chevaux... Je proteste !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Penses-tu que
Invité respirera encore longtemps ?

Invité

Profil





MessageSujet: Killian Nielsen - Le monde sans les chevaux... Je proteste ! Dim 10 Mai 2015 - 1:34





Killian



Nielsen
« Cours jusqu'à demain, si je suis encore là peut-être ! »
18 ans ∞ Nymphe Centaure ∞ Aerick de Hubedihubble.
Inconnusexuel ∞ Stagiaire Barhorseman
Killian ? Si seulement c’était possible de le décrire en entier, je pense qu’on aurait un mini dictionnaire sur sa mentalité. Disons que ce garçon est assez spécial, déjà de par ses origines mais aussi son caractère. A première vue, il fait penser à un enfant car oui tu as un visage de gosse Killian. « Pas seulement le visage ! », sa mentalité aussi est un peu enfantine. Voulez-vous le berner ? C’est tellement simple, il est si naïf qu’il croit encore que la fée des dents existe. Pourtant, il ne le fait pas du tout exprès, il faut dire que pendant un temps il était entouré de personnes si honnêtes et agréables à vivre. Son passé a fait de ce centaure un être « stupide » certes, mais si gentil et adorable qu’on se demanderait même s’il a réellement dix-huit ans. Killian est une personne très joviale, il vous sourira toujours même s’il ne vous connait ni d’Eve ou d’Adam. Il est plutôt serviable, mais ne lui confiez aucunement un objet fragile il est si maladroit et puis, mis à part son corps d’étalon, le reste humain n’est pas très costaud. Il a d’ailleurs du mal à s’adapter à sa version humaine, marcher avec ses jambes est un véritable défi chaque jour. A-t-il peur de quelque chose ? Il a peur tout court pour être exact, c’est un vrai trouillard, une feuille et hop il saute au plafond. « N’exagérons pas non plus ! », il ne sait pas non plus être en colère du moins… Il n’est pas du tout crédible quand il s’énerve, on pourrait même penser qu’il est sur le point de pleurer. Son passé lui a laissé de bien belles choses, quel dommage que son présent en ait recouvert une partie. Killian est bel et bien naïf, mais il fait semblant de croire encore que les gens sont tous honnêtes. « En revanche, si j’en viens à me rendre compte de l’inverse », il ne croira plus et deviendra aussi froid que la glace au point d’effacer l’individu littéralement de ses souvenirs. Il n’est plus aussi idiot depuis la disparition de son père, depuis qu’il a compris qu’ils n’y avaient que ses parents qui étaient bon. Killian n’utilise pas beaucoup ses pouvoirs ni son arme mais quand il le fait, plus aucune gentillesse n’émanera de son être, il se montrera violent et peu importe s’il en vient tuer car ils sont le signe de sa colère et soyez plutôt heureux, de ne jamais découvrir de quoi il peut être capable. En parlant d’arme, sachez qu’il tire à merveille ses flèches, il ne rate pratiquement jamais ses cibles surtout si ses flèches sont des remèdes ou des calmants. Il est rare que Killian soit malheureux, il préfère rire de ses bêtises car au fond il n’est pas si bête, bien qu’on ne fera jamais de lui un génie. De manière général, c’est un être plutôt drôle à connaitre, un vrai comique. Mais attention à ne pas vous aussi vous laisser berner par sa fausse naïveté, il aime beaucoup faire comme-ci et pourtant, c’est quelqu’un de beaucoup plus sage. Faut-il encore qu’il le montre.

  Biographie

Les écrits disaient que les êtres pouvant avoir des siècles de vie n’étaient autre que les vampires, les ancestraux pour être exact. En revanche, ce qu’ils ne précisaient gère, était l’existence de créatures mythique. Ces dernières aussi pouvaient vivre très longtemps, mais la moindre infection pouvait leur ouvrir la mort.
Pendant des siècles, ils n’ont cessé de vivre. Ils ont lutté et vu nombreux des leurs perdre la vie. De sabots à pieds, ils se cachaient parmi les humains dans les zones les moins fréquentées. De déplacement en déplacement, ils finirent par se trouver, deux centaures de sexe opposé. Des amis d’enfances d’il fut des siècles et pourtant, ils purent se reconnaitre. Ils vécurent côte à côte, avaient fini par tomber amoureux et donnèrent naissance à leur seul et unique enfant, Killian. Pour l’existence de ce cadeau de la nature, ses parents avaient décidé de s’isoler en amont pour sa sécurité et la leur. Le petit allait avoir du mal à contrôler ses – prochainements – pouvoirs, notamment celui qui devait cacher sa véritable apparence.  Le mieux était qu’il ne soit vu de personne jusqu’à ce qu’il grandisse.

---

« C’est l’heure d’aller bosser, faites attention à vous mes anges. »
« A ce soir Papa ! »

Comme tous les matins, Chayton partait au boulot, il était bucheron. Il favorisait la nature à la civilisation, il avait une robe beige et lorsque qu’il abandonnait son corps de d’étalon, il portait un pantalon de couleur similaire. Quand il portait son chapeau de cowboy, Killian trottait vers la porte pour lui dire au revoir. Jusqu’à lors, le petit Killian était un demi-poulain heureux. Koda était pour lui, la mère qu’on rêverait d’avoir, elle avait une robe châtain et tacheté de blanc. Elle était d’une grande bonté, elle ne sortait pas beaucoup et veillait sur Killian. Avec elle, le petit centaure découvrait les choses de la vie dans des livres que Chayton rapportait le soir. Chaque jour, Killian apprenait à prendre forme humaine mais ça ne durait jamais très longtemps. Heureusement pour lui, il avait des occasions de sortir sous sa forme d’origine, mais il n’était jamais loin de la maison. A chaque fois qu’il ne sortait pas, Killian se demandait pourquoi il devait se cacher. Il ne connaissait personne à par ses parents, il n’y avait pas d’autres personnes comme eux ?

« Maman, pourquoi Papa peut aller partout et pas nous ? »
« Moi aussi je peux aller partout, mais je préfère rester à tes côtés. Beaucoup de gens ne savent pas que nous existons, on pourrait les faire peur. »
« Si je reste longtemps en humain, on pourra aller plus loin que la maison ? »
« Si tu peux tenir deux heures, je te le promet mon ange. »

Koda tenait toujours ses promesses et suite à cela, Killian redoubla d’efforts et s’entraina tous les jours à chaque heure et chaque minute qui passaient. Jusqu’au jour où il pu tenir plus de deux heures… Il avait eu treize ans lorsqu’il réussi. Il avait certes mis plusieurs années, mais au moins il était un peu plus conscient et cela arrangeait bien sa mère qui ne voulait pas le faire sortir avant cet âge.

---
Ce jour-ci, Chayton partit travailler avec son fils. Bonne ou mauvaise idée, il voulait lui faire découvrir se qu’il faisait de ses journées. Avant qu’ils sortent, il donna un arc à Killian ce qui mit ce dernier dans l’interrogation. Son père lui avait juste dit :  « Par précaution même-ci tu ne sais pas t’en servir ». Pas un mot de plus, ils descendirent vers les forêts. N’ayant pas l’habitude de marcher aussi longtemps, Killian tenait la main de son père en demandant à chaque fois quand est-ce qu’ils arriveraient. Chayton avait fini par arrêter de lui dire « bientôt » et l’avait laissé se taire de fatigue, quand ils s’arrêtèrent enfin. Criant un « Et voilà ! », le petit Killian sursauta et figea ses yeux sur ce qui se trouvait devant lui. Il y avait des chapeaux de cowboys partout et puis…

« Je croyais qu’on allait couper du bois ! »
« Hein ? Mais c’est mon jour de repos aujourd’hui Petit. Ah, c’est la hache qui t’y a fait croire. Bienvenue dans mon autre univers fiston. »

Par autre univers, Chayton passait ses jours de repos dans une sorte de saloon. Il y venait pour écouter les commérages, se détendre un peu et profiter des achats de l’arrière du saloon. Koda connaissait aussi cet endroit, mais elle n’aimait pas vraiment exploiter des endroits majoritairement masculins. Dans cet endroit, les gens semblaient fort sympathiques, ils saluèrent tous le fils de Chayton et le barman lui proposa même un jus de fruit.  Les autres cowboys racontaient souvent des fausses histoires pour frimer devant les plus jeunes et cela marchait, car Killian avait des étoiles dans les yeux à chaque histoire qu’il entendait. Le petit avait passé une bonne journée avec son père, il jouait au poker à un moment et le soir il acheta un nouveau livre. Au chemin de la maison, Killian lui demanda à quoi servait l’arc au final. C’est alors que Chayton prit ce dernier et se mit en position. Sur le coup, Killian arqua un sourcil car l’arc était sans flèche du moins, c’est ce qu’il pensait quand soudain ! Chayton sortit une flèche de son sac

« Ca c’est une flèche fabriquée par ta mère, si tu touches ta cible. Tu la tues en cinq minutes. »
« Mais elle est en bois cette … »

Il eut à peine le temps de finir sa phrase que son père tira sur un animal qui passait par là, ce dernier tomba sur le coup. Poussant un « hii », il courra vers la pauvre bête qui semblait encore respirer.

« Celle-ci ne fera pas long, mais personne ne pourra la manger. Il va falloir que tu prennes connaissance du pouvoir qui t’es lié à ta mère. Si je ne vis plus, tu devras la protéger en tant qu’homme. »

A ce moment, Killian ne comprenait pas où voulait-il en venir, t’était-il malade ? Il n’était pas prêt de le savoir, son père était bien trop mystérieux.

---

Depuis trois ans, Killian avait découvert le pouvoir qui le liait à sa mère. Tout comme elle, il pouvait contrôler l’action des végétaux. Aider une fleur à éclore, faire repousser les branches d’un arbre. Mais le mieux était qu’avec de l’entrainement il pouvait créer des objets avec tous les végétaux qui se trouvaient près de lui, tant qu’ils vivaient encore.
Un jour comme tous les autres, Killian partit tout seul comme un grand au saloon que son père lui avait montré. Il aimait bien les gens qui y trainaient, la plupart étaient des idiots mais sa naïveté ne le savait pas. Lorsqu’il vient vers le barman pour commander du jus, la conversation qu’il eut avec ce dernier le figea.

« Alors mon grand tu te portes bien j’espère ? »
« Oui ! Merci de me le demander. »
« Et ton père, il va mieux ? Il n’était pas très bien hier, j’espère qu’il ne couvre rien.
« Papa.. ? »

Pendant un temps ses yeux s’écarquillèrent et là ! Une vision datant de trois ans où Chayton lui avait dit qu’il devait être fort s’il venait à mourir. Sans plus attendre, il courrut avec difficulté et finit pas prendre sa forme de centaure pour galoper à toute vitesse à la maison. Il ouvrit la porte et là, sa mère. Killian demanda où était son père, mais Koda n’émit aucune réponse. Alors Killian se mit à hurler sa question, l’air fortement contrarié.

« Papa ne reviendra pas ?! »
« Ton père était très malade, il ne voulait pas te le dire et il ne voulait pas que je trouve les remèdes pour l’aider… »
« Alors quoi ?! Il a décidé de mourir à petit feu et de nous abandonner ! »
« Ton père nous aimait Killian ! Il avait plus de siècles que moi et avait supporté tout ce qu’il avait pu vivre. Même s’il n’avait aucun signe de vieillesse, son corps avait des limites… »

A ses dires, Koda se mise à verser des larmes entrainant ainsi son fils avec elle. Pendant les jours qui suivirent, il n’arrivait plus à être aussi heureux qu’avant.  Il avait un air glacial, son regard était vide. Un centaure pouvait vivre des siècles, c’était injuste que son père trouve la mort dans le centenaire où il avait enfin une famille. Dans un sens, il en voulait fortement au cours de la vie, mais il n’oubliait pas que sa mère était encore là.

---

Les années passèrent, Killian n’était plus comme avant. Le petit poulain joyeux avait pratiquement disparu et cela inquiétait beaucoup Koda, elle se mit à suivre secrètement son fils où qu’il aille pour s’assurer qu’il n’ait rien. Ce dernier partait toujours plus loin chaque jour tout en passant par le lieu favori de son père et juste avant de rentrer chez lui, il s’harmonisait longtemps avec la forêt et ses habitants végétaux. Ceci devait être le seul moment ou le centaure souriait.
Un soir alors qu’il rentra, il fut pointé par une flèche. Sur le coup, il fut pris de surprise et quand il leva les yeux vers l'archer, ses yeux s’écarquillèrent. C’était Koda, sa mère si gentille montrait un tout autre visage, celui d’un chasseur. D’un ton froid, elle déclara :

« Je ne sais plus qui tu es mais Killian est mort. »
« Qu’est-ce qu’il te prend Maman ? C’est je suis ton fils ! »
« Mon fils est un être jovial et agréable à vivre ! Il ne ressemble pas à un monstre, alors rends moi mon fils ! »

Il ne le savait pas, mais sa mère avait fait exprès de monter cette scène. Elle voulait que son fils redevienne celui qu’elle avait toujours connu, elle voulait qu’il ne change pas. Killian finit par émettre un sourire qui réconforta sa mère, elle n’était pas capable de tirer sur lui mais il avait bien compris ce qu’elle voulait de lui.

« Je te rend et je te promet qu’il ne partira plus jamais… Je veux un câlin Maman ! »

Sur cette dernière phrase, il fit semblant de pleurer et sa mère lâcha son arme pour le prendre son ses bras.
Et depuis ce jour, Killian avait tenu sa promesse faite à sa mère tout en faisant ce que son père lui avait demandé. Il bossa comme stagiaire au saloon - parce qu'il s'est étrangement mit à étudier pour finir barman officiel - et il pouvait dire qu’il ne s’ennuyait pas du tout là bas. Il faisait son naïf mais c’était surtout pour se montrer drôle et sympathique, son arc était toujours avec lui mais il ne s’en servait qu’en cas d’extrême urgence. Il n’aimait pas se battre tout comme sa mère toutefois, il était préférable qu’il soit comme ça au risque d’être froid que son père.


   
Pouvoirs & Armes

Bow Arrow ∞ Il s’agit d’un arc taillé dans un bois très solide, ses flèches sont aussi faites de bois. Bien qu’une grande partie fut fabriquée à partir d’arbres dont les sèves agissent comme calmant, remède où encore poison. Niveau flèche empoisonnée, aucune crainte les arbres se font rares, il a hérité de celles de sa mère et il ne s’en sert même pas.
Métamorphose ∞ Killian est d’origine un centaure, pour cacher sa corps de cheval, il peut passer de sabots et pieds. Il a une forme un humaine presque sans défauts, il est juste un peu maladroit quant à l’usage de ses jambes. Il sautillera au lieu de courir par exemple pour éviter de se casser la tête.
Plants Control ∞ Il peut manipuler les plantes et en faire des objets tel une cage ou des flèches, mais aussi des tasses. Il aide les plantes à pousser plus vite, régénère les branches perdues. Tant qu’une plante vit, il la contrôle. Mais, il fait beaucoup de failles tout de même. Les épines d’une rose pourraient ne jamais voir le jour et la rose mourrait par exemple.


Il s'éveillera

Champ de force ∞ Il ne connait pas vraiment ce pouvoir, il le tient de son père. Ce pouvoir le permet d'isoler une personne quelconque ou lui même dans un champ de force invisible à l’œil nu. Ce champ agit comme un bouclier pouvant le protéger des attaques offensives. Il y a toutefois un problème, le champ de force n'arrête que les autres formes de magie, une simple balle passerait sans problème ou peut-être même une aiguille.

Écran magique

Hey la compagnie ! Je suis.... Au fait allez faire un tour chez mon chasseur de compte principal Axel parce que moi, je sais pas qui je suis. Je ne suis qu'un DC *fuit*
Et le code tout pourri essssst : ()

Code:
[b]Aerick[/b] de [i]Hubedihubble[/i] est Killian Nielsen.
 




Dernière édition par Killian Nielsen le Dim 10 Mai 2015 - 18:34, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas

Killian Nielsen - Le monde sans les chevaux... Je proteste !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Joyce § Un monde sans fausse note : c'est une utopie qui chante
» A quoi ressemblerait le monde sans le Capitaine Crochet ?
» Debout les fous, le monde sans vous perd sa raison. | Relationship !
» [Jour II] « Sans l'ironie, le monde serait comme une forêt sans oiseaux. »
» marc, mon ami, tu as commis une erreur:::

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breath ! :: I'm alive :: You are (not) alone. :: Fiches invalides-